La Palestine au temps de Jésus-Christ d'apres le Nouveau Testament, l'historien Flavius Joséphe et les Talmuds

Front Cover
Librairie Fischbacher, 1885 - 527 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 447 - Car il ya des eunuques, qui sont nés tels, dès le ventre de leur mère ; il y en a qui ont été faits eunuques par les hommes : et il y en a qui se sont faits eunuques euxmêmes pour le royaume des cieux.
Page 373 - Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C'est là le premier et le plus grand commandement. Et voici le second qui lui est semblable : tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Page 124 - Aie soin de lui ; et tout ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai, à mon retour.
Page 266 - Voici, l'œil de L'ETERNEL est sur ceux qui le craignent, sur ceux qui s'attendent à sa gratuité; 18 Afin qu'il les retire de la mort, et qu'il les entretienne en vie durant la famine.
Page 297 - Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi , n'est pas digne de moi; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi, n'est pas digne de moi.
Page 32 - Histoire de la domination Romaine en Judée, et de la ruine de Jérusalem.
Page 475 - Son culte se rajeunira sans cesse; sa légende provoquera des larmes sans fin; ses souffrances attendriront les meilleurs cœurs; tous les siècles proclameront qu'entre les fils des hommes, il n'en est pas né de plus grand que Jésus.
Page 373 - ... entre tes yeux. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes 3.
Page 475 - Jésus dit à Pierre: Remets ton épée dans le fourreau : Ne boirai-je pas la coupe que le Père m'a donnée à boire ? 1 2 Alors les soldats, le capitaine et les sergents des Juifs prirent Jésus, et le lièrent.
Page 447 - C'est pourquoi je vous dis : Ne soyez point en souci pour votre vie, de ce que vous mangerez, ou de ce que vous boirez ; ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement?

Bibliographic information