Revue de linguistique et de philologie comparée, Volume 19

Front Cover
Kraus Reprint Corporation, 1886
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 6 - ... estranges des sauvages brasiliens, avec un colloque en leur langue. La Rochelle, 1578, in-8.— Rouen, 1578, in-8. — La Rochelle, 1585, in-8. — Genève, 1611, in-8. Il existe une traduction latine, Genève, 1586 et 1594, in-8, et une hollandaise, Amsterdam, 1597. BOYER. Véritable relation de ce qui s'est passé au voyage que fit M. de Bretigny en l'Amérique occidentale, avec une description des mœurs et des provinces des sauvages, un dictionnaire de la langue et un avis trèsnécessaire...
Page 24 - Histoire des avanturiers flibustiers qui se sont signalez dans les Indes, contenant ce qu'ils y ont fait de remarquable, avec la vie, les mœurs et les coutumes des Boucaniers et des habitants de Saint-Domingue et de la Tortue; une description exacte de ces lieux...
Page 345 - polysynthétiques soient affixés h un nom ou à un verbe pour exprimer toute une proposition, voilà qui n'est pas très clair, et je me permets de trouver plus intelligible cette simple formule de Duponceau que « le caractère général des langues américaines consiste en ce qu'elles réunissent un grand nombre d'idées sous la forme d'un mot ». Quoi qu'il en soit, M. Brinton entend creuser entre les langues américaines et les langues de l'ancien monde un abîme infranchissable : la logique...
Page 148 - C'est précis mais peu clair ; qu'est-ce que cet accouplement absurde du 8 (pour w anglais), de M et de la jota ? On verra plus loin, — habemus confitentem reum, — qu'en écrivant ce que je viens de résumer, M. Parisot a probablement péché contre le huitième commandement. Il est vrai qu'il peut invoquer la célèbre définition de Suarez : « Le mensonge est une chose dite contre la pensée de celui-là même qui parle, parce que c'est celui qui est tenu de conformer ses paroles à sa propre...
Page 2 - CHANVALLON (Thibault de). Voyage à la Martinique, contenant diverses observations sur la physique, l'histoire naturelle, l'agriculture, les mœurs et les usages de celte isle, faites en 1751 et dans les années suivantes (par Thibault de Chanvallon).
Page 20 - Canadian airs, collected by lieutenant Rack, wilh symphonies and accompaniments. London, 1823. Airs de musique, sans les paroles. TACHÉ. Soirées canadiennes, ouvrage cité. Chanson de la Ignolé, aguilaneuf et détails sur cette coutume. Citée par Gagnon, p. 24. La Lyre canadienne. Québec, 1847, in-12. Chansons canadiennes citées dans : MOORE (Thomas). Memoirs edited by lord J. Russel. London, 1856, t. "VII, p. 192. — Poetical works, Paris, Galignani, 1841, pages 114 et 138. TOCQUEVILLE (DE)....
Page 156 - C'est là que je viens de retrouver la lettre de M. Parisot. J'ai même remis la main sur le manuscrit des Notes publiées dans la Revue et sur le manuscrit primitif des Fragments, l'un et l'autre de la main du jeune indigène de Plombières. Ce dernier manuscrit se composait de six feuillets : le premier était blanc et a disparu ; le second commence par le titre suivant : Fragments de Littérature tansa, Par J. Parizot (sic) et A. Dejouy. Suivent : le Signe de la croix, l'Oraison dominicale, la...
Page 30 - Voyage autour du Monde, 1771. Contient nombre de renseignements sur les mœurs et les usages des îles Tahiti, qu'il explora un des premiers. TAITBOUT. Essai sur l'isle d'Otahiti, située dans la mer du Sud, et sur l'esprit et les mœurs de ses habitants. Avignon et Paris, 1779, in-8 de 125 p.
Page 325 - FOUGÈRES, chef-lieu d'arrondissement. — Les sorciers de Fougères. Les Fougerais sont plus superstitieux que leurs voisins, et il ya, aux environs, m'at-on assuré, nombre de devins et de sorciers qui sont souvent consultés. 21 GAHARD, canton de Saint-Aubin-d'Aubigné ; prononcer G'hard ou Guehard avec une forte aspiration de Y h.
Page 46 - ... dont l'une est physiologiquement transformée et l'autre antérieure à cette transformation, s'explique aussi de la manière suivante, qui ajoute un nouveau facteur aux circonstances conservatrices du langage. Au sein d'une société primitive plus ou moins étendue, telle modification phonétique peut se produire dans les sons émis par un individu, sans que la forme nouvelle qui en résulte soit adoptée d'abord par d'autres que par ses enfants, ceux-ci imitant leur père, tant par la force...

Bibliographic information