Page images
PDF
EPUB

LECON XXVII.

Du fixiéme commandement.

E fixiéme commandement

léfend aux créatures raifo- Tho. is 11

9.

or. catech

ables d'imiter les bêtes fans Tho. ix.137 vj. 17.viij. raifon, qui fe mêlent indifferemment ; & d'abufer & d'abufer pour le plaifir, de ce que Dieu a fagement inftitué , pour la multiplication du genre humain. Car l'ouvrage de Dieu eft bon en toutes fes parties: il n'y a Greg Niffe rien de mauvais ni de honteux, que s le peché & la concupifcence, qui nous porte à ufer de nos corps contre la volonté du créateur. En défendant l'adultere, il défend auffi l'incefte; Gen. xxviij la fornication, & toutes les autres Levit.xviij. efpeces d'impudicité, qui font dé- Eph iv. 3j fendues nommément en divers enZ üj

10.

droits de la Sainte écriture:pour montrer combien elles font abominables devant Dieu; mais dont il ne devroit pas même être mention parmi les chrétiens, hors la neceffité de les condamner. Il fuffit de fçavoir que rien n'eft permis, finon dans les faintes reProv.ij. 18- gles du mariage. Les plaisirs criminels 19'V.4.&c. font la fource de plufieurs maux trésvij 23. ix. ferieux de maladies incurables, de

vj. 32. &c.

18.

diffipation de biens, de haines mortelles, de jaloufies, de mauvais ménages entre les maris & les femmes, d'abandonnement des enfans, de fupofitions de part, d'avortement, d'em

poifonnemens, de meurtres, de toutes fortes de crimes. Pour éviter la débauche, Dieu défend auffi tout ce qui y mene; toutes les actions, les attouchemens, les regards & les paroles deshonnêtes: même jufques aux penfées arrêtées & déliberées. En cette Ezech.xvij. matiere, bien plus qu'en aucune au49. tre, il faut être foigneux de fuir les Ephe.v. 18. occafions de peché, qui font l'oifiIfa. iij. 16 veté, la curiofité, la compagnie Pet, iij. des débauchés, les excés de bouche,

I Cor. 5.9.

les danfes, les affemblées prophanes d'hommes & de femmes, la parure; & generalement l'amour de tous les plaifirs fenfibles. Il nous eft donc Pcxxxviij commandé de vivre chaftement; con- i. fiderant que Dieu nous voit toûjours, & qu'il n'y a point de tenebres pour luy; que nos corps font les temples du faint Efprit, confacrez par le baptême & la confirmation, & encore plus par la fainte euchariftie : & que nos membres font les membres de JefusChrift. Or qu'y a-t-il de plus horri- 1.Cor. vi.1. ble, , que de faire des membres de Jefus-Chrift les membres d'une perfonne infame en devenant un même corps avec elle? Pour acquerir ou conferver la chafteté, nous devons mener une vie reglée, occupée, la- Luc. ix.234 borieufe, fobre & mortifiée, & nous fouvenir qu'il faut porter nôtre croix tous les jours, & que cette vie n'est pas le tems du repos & dela joye, mais du travail. Le principal moyen pour obtenir de Dieu le don de continence, eft la priere.

[ocr errors]

Sap. viij,21

IVE
ESUS

LECON XXVIII.

5

Du feptième commandement.

2 feptiéme commandement défend le vol, le larcin, l'ufure, la concuffion: & generalement toute ufurpation du bien d'autrui, par fraude ou par violence. Car puifque les hommes font convenus du partage des biens, & ont fait des loix pour regler les manieres de les acquérir & de les conferver:comme nous en profitons, pour joüir de nos biens en fûreté, il eft jufte d'obferver ces loix: & nous en devons auffi laiffer joüir les autres, fans nous fervir de nôtre force ou de nôtre adreffe, pour les en priver, Que fi quelque chofe nous man

que, il faut nous appliquer à l'acquerir, par les voies legitimes: par le travail, le trafic, le fervice. L'ufure eft le profit que l'on tire d'un prêt,fe faifant rendre plus que l'on n'a prêté, La concuffion eft l'abus 'qu'une perfonne puiffante fait de fon autorité, pour ufurper ou retenir le bien d'autrui. Le larcin domeftique eft le plus criminel, à caufe de la confiance qu'il eft neceffaire d'avoir à ceux que l'on tient dans fa maison : & il n'eft pas permis de prendre fecretement, fous pretexte de fe recompenfer du tort que l'on prétend avoir fouffert. I n'eft pas feulement défendu de prendre, il eft ordonné de reftituer ce que L'ona de mal acquis; & il faut le reftituer le plûtôt que l'on peut, parceque le garder injuftement, eft comme le prendre de nouveau. Ce commandement oblige auffi à payer exactement les journées des pauvres mer- 21, cenaires : les retenir, c'eft retenir leur fueur, leur fang & leur vie, & c'est un crime qui crie vangeance devant Dieu. Ce commandement oblige à

Levit. xixa

13.

[ocr errors]
« PreviousContinue »