Page images
PDF
EPUB

Comme il eft le pere fpirituel de tout fon troupeau, il eft jufte que chaque fidele au moins une fois en fa vie, fe prefente à lui, & reçoive de lui la perfection du chriftianifme, comme de celui qui a la perfection du facerdoce. Depuis que l'on ne baptife plus guere que des enfans, on a jugé à propos de differer ce facrement jufques à l'âge de raifon, afin qu'ils reçoivent auparavant les inftructions qu'ils n'ont pû recevoir avant le baptême. Il faut donc que les peres & les meres ayent grand foin d'inftruire leurs enfans dés qu'ils commencent à entendre ce qu'on feur dit. Qu'ils leur enfeignent tout ce qui eft expliqué dans ce catechifme, & toutes les autres chofes qui peuvent leur être utiles pour leur falut: qu'ils leur racontent les merveilles que Dieu a faites pour fon peuple, & avant & aprés l'incarnation de fon Fils: qu'ils leur montrent fa loy, & la leur faffent aimer: qu'ils leur expliquent les fêtes, les factemens, & toutes les faintes ceremonies de la religion. C'eft Deur. ir. & un commandement de Dieu fouvent Tome II.

Ee

vj z xj 19

repeté dans l'écriture, d'inftruire ainfi les enfans. Les parains & les maraines y doivent veiller & fuppléer au défaut des parens. Les maîtres font à cet égard les peres de leurs ferviteurs & de tous ceux qui compofent leur famille. Mais fur tout les pafteurs & les prêtres s'y doivent appliquer foigneufement, avoir des heures deftiConc. Trid. nées, au moins les dimanches & les fell. XXIV fêtes, pour inftruire les enfans publiquement dans l'églife. C'eft encore

C. 4.

le devoir des maîtres & des maîtrefPont.Rom. fes d'écoles, & de tous ceux qui en→ feignent les lettres aux jeunes gens; afin que tant de perfonnes concourant ensemble à leur inftruction, il n'y en ait point qui periffe par ignorance. Les enfans étant fuffifamment inftruits au jugement du pafteur, peuvent être prefentez à la confirmation dés l'âge de fept ans. L'évêque étend les mains fur eux, & prie Dieu qui les a regenerez par l'eau & par le faint Efprit, & qui leur a donné la remiffion. de tous leurs pechez, d'envoyer fur eux du ciel fon faint Efprit avec fes

fept dons: puis il exprime ces fept dons, qui font la fageffe & l'intelligence: le confeil & la force: la fcience, la pieté & la crainte de Dieu. Il prend enfuite du faint chrême, dont il fait à chacun l'onction fur le front, le nommant par fon nom, & lui difant: Je te marque du figne de la croix, & je te confirme du chrême de falut, au nom du Pere, &c. & le frape legerement fur la jouë. Le ban deau que l'on met quelquefois fur le front, n'eft que pour empêcher que l'onction du faint chrême ne foit pro fanée.

Ifa xj. 8.

IVE
ESUS

LECON XLIV.

5

Du faint chrème.

E faint chrême dont on fe fert au baptême & à la confirmation eft composé d'huile d'olive & de baume. L'huile fert à guerir les playes, à fortifier le corps qui en eft frotté, à éclairer quand on la brûle. Ainfi elle eft trés-propre à marquer la grace qui nous guerit, nous fortifie & nous éclaire. Le baume reprefente auffi la fainteté, parce qu'il preferve de corruption, & répand une bonne odeur. De ces deux liqueurs mêlées enfemble, l'évêque fait le faint chrême qu'il off fer. v. confacre tous les ans le Jeudy Saint à la meffe, affifté de douze prêtres, de fept diacres, & de fept foudiacres. Il

Pont.Rom

in Cœna,

fouffle deffus, pour marquer que la vertu du faint Efprit fe joint à cette créature materielle; & il fait d'excellentes prieres, pour demander à Dieu que cette onction faffe participer les nouveaux baptifez à l'onction fpirituelle, dont nôtre Seigneur a pris le nom de Chrift, dont Dieu a oint les prêtres, les rois, les prophetes, & les martyrs que ce foit en ceux qui la recevront un facrement de perfection: que délivrez de la corruption de leur premiere naiffance, ils deviennent par cette onction des temples de bonne odeur par l'innocence de leur vie: qu'ils ayent l'honeur de rois, de prêtres & de prophetes, fuivant la promeffe myfterieufe de Dieu. Dans la même ceremonie l'évêque benit l'huile des malades, & l'huile des catechumenes. Le faint chrême fert encore à la confecration des évêques, à celle des églifes, des autels & des vaiffeaux facrez: mais on voit par cette priere qu'il eft fait principalement pour la confirmation aprés le baptême: & cette même priere montre quel en eft le fruit. L'eau

« PreviousContinue »