Recueil de discours et de morceàux divers, déja publiés a part ou insérés dans des journaux religieux, auxquels on a joint plusieurs discours et morceaux nouveaux, composant plus de a moité du volume

Front Cover
Société de Livres Retigieux, 1853 - 472 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 368 - Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants.
Page 21 - Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.
Page 121 - Lui qui n'a point épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il point aussi toutes choses avec lui?
Page 149 - ... votre Père qui est dans les deux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.
Page 136 - Où est donc le sujet de votre gloire? il est exclus; et par quelle loi? est-ce par. la loi des œuvres? non ; mais par la loi de la foi. 28. Car nous devons reconnaître que l'homme est justifié par la foi , sans les œuvres de la loi.
Page 172 - Or, voici la cause de la condamnation ; c'est que la lumière est venue dans le monde, et que les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises.
Page 355 - Ce sont ceux qui sont venus de la grande liïbulation et qui ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l'Agneau.
Page 8 - Je vous laisse la paix ; je vous donne ma paix ; je ne vous la donne pas comme le monde la donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne craignez point.
Page 43 - Dieu ! je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères ; ni même aussi comme ce péager.
Page 79 - Je vous dis donc, à vous qui êtes mes amis : Ne craignez point ceux qui tuent le corps, et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus.

Bibliographic information