Histoire de France, depuis les temps les plus reculés jusqu'en 1789, Volume 3

Front Cover
Furne, 1855 - 16 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 118 - ... leurs grandes haches. Quand ils eurent perdu leurs rangs, les clôtures des redoutes furent enfoncées; cavaliers et fantassins y pénétrèrent ; mais le combat fut encore vif, pêle-mêle, et corps à corps. Guillaume eut son cheval tué sous lui ; le roi Harold et ses deux frères tombèrent morts au pied de leur étendard, qui fut arraché et remplacé par la bannière envoyée de Rome.
Page 236 - S'ils commettent quelque délit, ils 20 en sont quittes pour une amende légalement fixée ; et quant aux levées d'argent qu'on a coutume d'infliger aux serfs, ils en sont entièrement exempts1.
Page 107 - ... étendit la main dessus, et jura d'exécuter, selon son pouvoir, ses conventions avec le duc , pourvu qu'il vécût et que Dieu l'y aidât. Toute l'assemblée répéta : Que Dieu l'aide...
Page 146 - Clercs, évêques, ce terrain est à moi : c'était l'emplacement de la maison de mon père; l'homme pour lequel vous priez me l'a pris de force pour y bâtir son église. Je n'ai point vendu ma terre, je ne l'ai point engagée ; je ne l'ai point forfaite, je ne l'ai point donnée; elle est de mon droit, je la réclame. Au nom de Dieu, je défends que le corps du ravisseur y soit placé, et qu'on le couvre de ma glèbe.
Page 112 - Guillaume fit publier son ban de guerre dans les contrées voisines; il offrit une forte solde et le pillage de l'Angleterre à tout homme robuste et de haute taille qui voudrait le servir de la lance, de l'épée ou de l'arbalète 3.
Page 281 - Que la grandeur de la majesté « royale ne dédaigne point d'accepter l'hommage et « le service du duc d'Aquitaine , ni de lui conserver « ses droits. La justice exige sans doute qu'il te fasse « son service , mais elle veut aussi que tu lui sois « un suzerain équitable. Le comte d'Auvergne tient « de moi l'Auvergne , comme je la tiens de toi; s'il « s'est rendu coupable , je dois le présenter au juge« ment de ta cour quand tu l'ordonneras : cela, je ne
Page 125 - ... monarchique fortement organisé, dont il n'existait point alors d'autre exemple en Occident. Le roi Guillaume, après avoir obtenu l'élimination des prélats saxons, continua de faire peser son sceptre sur l'église d'Angleterre, et, dans ce même temps où Grégoire VII proclamait qu'il appartenait au pape de déposer les rois et de délier leurs sujets du serment de...
Page 6 - Le droit du seigneur, poussé à ses dernières conséquences, va au delà du servage de glèbe, et rétablit l'esclavage personnel : comme chez les anciens, le corps de la serve, sa pudeur appartiennent au maître. Le christianisme avait fait l'esclave homme; l'esclave redevient chose. Tel est le sort destiné par la féodalité non-seulement au peuple des campagnes, mais à tous les habitants non nobles des villes.
Page 427 - Vous trouverez vos maisons et vos palais en bon état, par le soin que nous avons pris d'en faire les réparations. Me voilà présentement sur le déclin de l'âge , mais j'ose dire que les occupations où je me suis engagé pour l'amour de Dieu, et par attachement pour votre personne, ont beaucoup avancé ma vieillesse. A l'égard de la reine votre épouse, je suis d'avis que vous dissimuliez le mécontentement qu'elle vous cause, jusqu'à ce que, rendu en vos États, vous puissiez tranquillement...
Page 144 - Quant au royaume d'Angleterre, dit-il, je ne le lègue en héritage à personne, parce que je ne l'ai point reçu en héritage, mais acquis par la force et au prix du sang...

Bibliographic information