Histoire des sacremens: ou, De la manière dont ils ont été celebrés & administrés dans l'Eglise, & de l'usage qu'on en a fait depuis le temps des apôtres jusqu'à présent, Volume 3

Front Cover
G. Desprez & P.G. Cavelier, 1745
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 471 - Colomban, qui vivait sur la fin du sixième siècle, punit la plupart des fautes des moines par un certain nombre de coups de fouet, et l'on voit ensuite plusieurs saints se donner des disciplines volontaires. Entre les œuvres pénales qui tenaient lieu...
Page 469 - Saints n'aimaffent leur prochain , puifqu'ils faifoient pénitence pour les autres. Touchés de tout cet extérieur , ils devenoient plus dociles ; ils écoutoient ces Prêtres & ces Moines , dont ils admiroient la vie, & plufieurs fe convertiffoienr.
Page 80 - Examinant les raifons que les an» ciens nous ont données de cette » conduite fur la pénitence , je les » trouve très-folides. Le peché , di» fent-ils , eft la maladie de l'ame : or « les maladies ne fe guérifTent pas en
Page 79 - ... croître la barbe & les cheveux , à jeûner au pain & à l'eau , à demeurer enfermez & renoncer au commerce de la vie...
Page 443 - Celui-ci le releva fondant en larmes , & lui impofa une pénitence de fept ans , pendant lefquels il jeûneroit deux jours de la femaine & feroit de très-grandes aumônes. De plus il lui ordonna de fonder un Monaftere de filles pour rendre à Dieu plufieurs vierges au lieu d'une. C« que ce pieux prince executa fidelsment.
Page 83 - Communion. n'étoient pas non plus des nations dures & fauvages , c'étoient des Grecs & des Romains , dont les mœurs , dans la décadence de l'Empire , n'étoient que trop amolies par le luxe & la tauQe politeffe.
Page 248 - Souvent , le long de l'églife , il y avoit des chambres ou cellules pour la commodité de ceux qui vouloient méditer & prier en particulier : nous les appellerions des chapelles. La bafilique étoit partagée en trois , fuivant fa largeur , par deux rangs de colomnes qui...
Page 81 - Sacremens pendant quinze ans , avoit le loifir de connoître le crime qu'il avoit commis , & de penler combien il feroit plus horrible d'être à jamais privé de la vue de Dieu. Celui qui étoit tenté de commettre un pareil péché , y penfoit à deux fois , pour peu qu'il eût de religion , quand il prévoyoit qu'un plaifir d'un moment auroit...
Page 443 - L'archevêque retira sa main, et lui dit : « Vous osez toucher la main qui immole le Fils de la Vierge , avec votre main impure , après avoir enlevé à Dieu une vierge qui lui était destinée... Je neveux У as être ami d'un ennemi de .-C.
Page 81 - Chrétiens ; & à proportion que la difcipline s'eft relâchée , les mœurs fe font corrompues. Jamais il ne s'eft converti plus d'infidèles que quand l'examen des...

Bibliographic information