Oeuvres, Volume 3

Front Cover
Servière, 1792
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 353 - Bien loin d'être surpris qu'il y ait eu une secte d'aiitropomorphites , il ya lieu de s'étonner que tous ceux qui ont regardé la Bible comme un livre divin , n'aient pas embrassé l'opinion qui fait Dieu corporel, puisque Dieu y est représenté par -tout comme ayant un corps.
Page 295 - ... de demeurer indissoluble (*) ». Les Grecs et les Romains croyoient que l'immortalité de l'âme est une de ces vérités que l'on ne peut contester sans impiété. Encore actuellement , presque tous les peuples , même les plus barbares , sont d'accord avec les chrétiens sur ce dogme. Le paganisme sans le secours de la révélation , a eu des idées saines sur la divinité, sur la spiritualité et sur l'immortalité de l'âme. Voyons maintenant s'il a eu une conînoissance exacte des vrais...
Page 62 - Josèphe ; mais il est certain que plusieurs des vers attribués à la sibylle, dans l'exhortation qui se trouve parmi les œuvres de saint Justin, dans l'ouvrage de Théophile d'Antioche, dans Clément d'Alexandrie, et dans quelques autres Pères, ne se lisent point dans notre recueil ; et comme la plupart de ces vers ne portent aucun caractère de christianisme, ils pourraient être l'ouvrage de quelque Juif platonisant.
Page 89 - Selden , avec les marbres du comte d'Arondel , en a fait mention sur l'époque 58 , à l'année m3 de l'ère attique ou de Cécrops. Ce prodige donna lieu au philosophe Anaxagoras, qui vivoit alors, d'enseigner que le ciel étoit une voûte solide composée de grosses pierres , que la rapidité du mouvement circulaire tenoit éloignées du centre, vers lequel elles retomberoient toutes sans mouvement ; c'est ce que nous apprenons d'un passage du premier livre de l'historien Silènes , que Diogéné-Laërce...
Page 368 - Bible traduite en langue vulgaire était permise indifféremment à tout le monde, la témérité des hommes serait cause qu'il en arriverait plus de mal que de bien; nous voulons que l'on s'en rapporte au jugement de l'évêque ou de l'inquisiteur, qui, sur l'avis du curé ou du confesseur, pourront accorder la permission de lire la Bible, traduite en langue vulgaire, à ceux à qui ils jugeront que cette lecture n'apportera aucun dommage ; il faudra qu'ils aient cette permission par écrit : que...
Page 356 - C'est pourquoi les hommes meurent comme les bêtes et leur sort est égal. Comme l.homme meurt, les bêtes meurent aussi. Les uns et les autres respirent de même, et l'homme n'a rien de plus que la bête, tout est soumis à la vanité ; » Et tout tend en un même lieu.
Page 410 - Cependant qu'y at-il de moins raisonnable que de prendre notre intérêt pour motif de croire une chose? Tout ce qu'il peut faire au plus, est de nous porter à considérer avec plus d'attention les raisons qui peuvent nous faire découvrir la vérité de ce que nous désirons être vrai...
Page 369 - ... l'ordinaire ; et quant aux libraires qui vendront des Bibles en langue vulgaire à ceux qui n'ont pas cette permission par écrit, ou en quelque autre manière la leur auront mise entre les mains, ils perdront le prix de leurs livres, que l'évêque emploiera à des choses pieuses, et seront punis d'autres peines arbitraires : les réguliers ne pourront aussi lire ni acheter ces livres sans avoir eu la permission de leurs supérieurs.
Page 322 - Bitault, en leurs domiciles, de sortir dans vingt-quatre heures hors de cette ville de Paris, avec défense de se retirer dans les villes et lieux du ressort de cette cour...
Page 419 - Dans celte vue, il imagina le Jeu des Échecs , où le Roi , quoique la plus importante de toutes les pièces , est impuissant pour attaquer, et même pour se défendre contre ses ennemis, sans le secours de ses sujets et de ses soldats.

Bibliographic information