Oeuvres complètes, Volume 4

Front Cover
N. Chaix, 1864
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 195 - J'irai plus outre ; et quoique peut-être on voudra prendre cette proposition pour un paradoxe, je ne craindrai point d'avancer que le sujet d'une belle tragédie doit n'être pas vraisemblable.
Page 255 - Héraclius en mes mains est remis ; Je tiens mon ennemi, mais je n'ai plus de fils. Que veux-tu donc, nature, et que prétends-tu faire? Si je n'ai plus de fils, puis-je encore être père? De quoi parle à mon cœur ton murmure imparfait? Ne me dis rien du tout, ou parle tout à fait.
Page 15 - Cette préférence est peut-être en moi un effet de ces inclinations aveugles qu'ont beaucoup de pères pour quelques-uns de leurs enfants, plus que pour les autres; peut-être y entre-t-il un peu d'amour-propre, en ce que cette tragédie me semble être un peu plus à moi que celles qui l'ont précédée, à cause des incidents surprenants qui sont purement de mon invention, et n'avaient jamais été vus au théâtre...
Page 203 - N'a que de faux brillants dont l'éclat l'environne ; Et celui dont le ciel pour un sceptre fait choix , Jusqu'à ce qu'il le porte, en ignore le poids. Mille et mille douceurs y semblent attachées, Qui ne sont qu'un amas d'amertumes cachées : Qui croit les posséder les sent s'évanouir ; Et la peur de les perdre empêche d'en jouir. Surtout qui, comme moi, d'une obscure naissance Monte par la révotte à la toute-puissance, Qui de simple soldat à l'empire élevé Ne l'a que, par le crime, acquis...
Page 36 - Il est des nœuds secrets, il est des sympathies Dont par le doux rapport les âmes assorties S'attachent l'une à l'autre et se laissent piquer Par ce je ne sais quoi qu'on ne peut expliquer.
Page 411 - Lorsque le déshonneur souille l'obéissance, Les rois peuvent douter de leur toute-puissance : Qui la hasarde alors n'en sait pas bien user; Et qui veut pouvoir tout ne doit pas tout oser. Je romprai ce combat feignant de le permettre , Et je le tiens rompu, si je puis le remettre.
Page 80 - Enfin, grâces aux dieux, j'ai moins d'un ennemi. La mort de Séleucus m'a vengée à demi ; Son ombre, en attendant Rodogune et son frère, Peut déjà...
Page 457 - Sanche, fils d'un pêcheur, mettoit naguère en peine Deux illustres rivaux sur le choix de leur reine ; Sanche, fils d'un pêcheur, tient encore en sa main De quoi faire bientôt tout l'heur d'un souverain ; Sanche enfin, malgré lui, dedans cette province, Quoique fils d'un pêcheur, a passé pour un prince.
Page 29 - L'amour, l'amour doit vaincre, et la triste amitié Ne doit être à tous deux qu'un objet de pitié. L'n grand cœur cède un trône, et le cède avec gloire : Cet effort de vertu couronne sa mémoire ; Mais lorsqu'un digne objet a pu nous enflammer, Qui le cède est un lâche et ne sait pas aimer.
Page 98 - C'est là-dessus que ce grand saint fait triompher son éloquence, et c'est pour ce spectacle qu'il invite particulièrement les vierges à ouvrir les yeux. Je l'ai dérobé à la vue, et, autant que j'ai pu, à l'imagination de mes auditeurs; et après y avoir...

Bibliographic information