Théologie et philosophie

Front Cover
H. Georg, 1869

From inside the book

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 483 - Introite, nain et hic DU sunt, l'autre ne nous laisse pas oublier que dans la naissance du christianisme il n'ya rien eu que d'humain et de naturel. Les siècles antérieurs étaient trop profondément engagés dans le christianisme pour le comprendre et le juger d'une manière impartiale; et par une raison tout opposée, par cette raison qu'ils ne les considéraient que du dehors et avec des préventions hostiles, ils ne comprirent pas davantage les religions païennes. Mais d'où vient que le...
Page 557 - Seigneur, en disant : le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que j'aie mis tes ennemis pour te servir de marchepied? Si donc David l'appelle son Seigneur, comment est-il son fils ? Et personne ne put lui répondre un seul mot; et depuis ce jour-là, personne n'osa plus l'interroger.
Page 561 - Sans père, sans mère, sans généalogie, n'ayant ni commencement de jours, ni fin de vie ; étant ainsi semblable au Fils de Dieu, il demeure sacrificateur pour toujours.
Page 485 - Jésus n'était mort qu'en apparence, et il est revenu naturellement à la vie ; selon nous, c'est l'imagination des disciples qui, sollicitée par leur cœur ému, leur a représenté comme revenu à la vie le Maître qu'ils ne pouvaient se résoudre à croire mort. Ce qui pendant des siècles avait passé pour un fait extérieur, envisagé comme merveilleux d'abord, puis comme frauduleux, et enfin comme simplement naturel, est aujourd'hui rangé parmi les phénomènes de la vie de l'âme, redevient...
Page 483 - XVIII me siècle, dont la situation était meilleure vis-àvis de l'une comme vis-à-vis des autres, et qui a produit des travaux si estimables sur l'histoire extérieure des religions, d'où vient que ce siècle n'a rien compris à l'essence dela religion? Ce qui l'en empêcha, ce fut le caractère exclusivement logique et disjonctif de sa critique. Prenons un exemple. Les apôtres annoncent au monde que leur maître crucifié est sorti vivant du sépulcre au troisième jour. De deux choses l'une,...
Page 558 - Car il n'a point méprisé ni dédaigné l'affliction de l'affligé ; il n'a point détourné sa face de lui ; mais quand il a crié à lui, il l'a exaucé.
Page 485 - Jésus était ressuscité et leur était apparu, comme aussi dans l'attente de son retour prochain sur les nuées du ciel, toujours est-il que cette illusion était grosse des plus importantes vérités. Sous cette forme de la croyance à la résurrection de Jésus, l'humanité s'appropriait pour la première fois le grand principe que nous exprimons dans la langue du Nouveau Testament, en ces termes: « Ce qui est éternel et essentiel, ce n'est pas le visible, mais l'invisible ; ce ne sont pas...
Page 9 - Marc l'interprète, fp|ir,veuTTfc, de Pierre, pour autant qu'il s'en souvenait, écrivit exactement, non cependant dans leur ordre, les choses dites ou faites par le Christ. Car il n'avait pas entendu le Seigneur et ne l'avait pas accompagné; mais, à la fin, comme je l'ai dit, il avait accompagné Pierre, qui donnait ses enseignements suivant les besoins de ceux qui l'écoutaient et non comme établissant...
Page 430 - Père retentissait en son sein avec un timbre plus pur. Il y eut alors quelques mois, une année peut-être, où Dieu habita vraiment sur la terre. La voix du jeune charpentier prit tout à coup une douceur extraordinaire. Un charme infini s'exhalait de sa personne, et ceux qui l'avaient vu jusque-là ne le reconnaissaient plus.
Page 566 - Mais celui-ci, ayant offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu, 13 Attendant ce qui reste encore, qui est que ses ennemis soient réduits à lui servir de marchepied.

Bibliographic information