Page images
PDF
EPUB
[blocks in formation]

(Dép., Aulnois, 25 F.; Bourbelin, 10 F.; la Borde, 11 F.; Crogis, 18 F.; Monneaux (chef-lieu de l'Eglise consistoriale, 116 F.; Montcourt, 33 F.; Rouvroy, 40 F.; le Thiolet, 25 F.)

[blocks in formation]

(Dép., la Voie-dn-Châtel, 17 F. ; le Grand-Cormont, 10 F.; Ecoute-s'il-pleut, 12 F.; le Glandon, 10 F.; Villers-le-Vaste, 31 F.)

Mont-S'.-Père (mons sancti Petri). S. 689 H. (Chartèves, c, de Condé. } Le village de Mont-Saint-Père, sur la rive droite de la Marne, renferme un château moderne fort remarquable par la beauté de son architecture et son étendue. Il est situé dans la partie la plus rapprochée de la rivière.

Voyez, pour ce qui concerne ce château, Statistique, page 155.

[blocks in formation]

Voyez, pour le château de Nesles, page 154.

Le 12 février 1814, jour du combat de Château-Thierry, l'ennemi fuyant en désordre, Napoléon, arrivé sur la côte de Nesles qui domine le vallon de Château-Thierry, fit marcher deux bataillons de grenadiers, sous les ordres du général Petit, contre le Prince Guillaume de Prusse, qui était sorti de la ville au secours des fuyards. On lui prit 400 hommes, et il fut obligé de repasser les ponts et d'y mettre le feu. A la nuit tombante, l'armée française établit ses bivouacs dans le vallon de Château-Thierry; Napo¬ léon coucha dans le château de Nesles. (Victoires et Conquêtes, tome 23, p. 94.) Nogentel X. S 345 H.

Engagement entre les Français et les troupes alliées, le 12 février 1814. (Combat de Château-Thierry.)

Verdilly. S. 360 H.

(Dép., les Coupettes, 18F.; les Roches, ro F.)

Population du canton,

En 1800, 12,772.

[ocr errors]

En 1806, 13,556.

[ocr errors]

En 1820, 13,467.

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

(Dép., la Baudière, 19 F. ; les Hamets, 10 F.; la Grange-des-Bois, 11 F.) L'Epine-aux-Bois X. 359 H. A. de Marchais, canton de Condé. (Dép., la Haute-Epine, 29 F.; Franchaine, 10 F.; la Meulière, 13 F.)

C'est de cette commune que dépend la ferme de la Haute - Epine, point important long-temps defendu par l'ennemi, et enlevé de vive force par le Prince de la Moskowa, le 11 février 1814. ( Bataille de Montmirail. Victoires et Conquêtes, t. 23, p. 91.) Essises X. 523 H. A. de La Chapelle-sur-Chézy.

(Dép., les Caquerets, 27 F.; les Perdreaux, 13 F.)

C'est sur le territoire de cette commune, sur un plateau en arrière du ruisseau des Caquerets, que s'engagea, le 12 février 1814, entre les Français et les troupes alliées, la brillante affaire qui prit le nom de Chateau-Thierry. (Victoires et Conquêtes, tome 23, page 93.)

Lucy-le-Bocage. S. 311 H.

(Bouresches, c. de Château-Thierry.)

(Dép., Petit-Montgivrault, 10 F.; Grand-Montgivrault, 5 F. )
Montfaucon. S.
S. 193 H. (Viffort, canton de Condé.)
{Dép. , le Moncet, io F. ; Ville-Chamblon, 10 F.)

[blocks in formation]

(Dép., Haloup, 12 F.; les Mainons, 22 F.; Mont-Berlouin, 30 F.; Pisseloup, 12 F.; les Poncets, 13 F.; Sablonnières, 10 F.)

Nogent-l'Artaud. S. 1,325 H.

Nogent paraît avoir pris son surnom d'Artaud, trésorier de Thibault-le-Libéral, Comte de Champagne, son fondateur.

[blocks in formation]

(Dép., le Pont, 69 F.; Montoisel, 11 F.)

Vendières. S. 562 H. (La Celle, canton de Condé.)

(Dép., Boutard, 20 F.; Toraille, 10 F.; Mont-Hubert, 10 F.; Villiers, 10 F.)

Viels-Maisons. S. 690 H.

(Dép., la Conarde, 10 F.; la Bénédite, 13 F. ; le Moncel-Ange, 23 F. )

Villiers-sur-Marne. 645 H. A. de Charly.

(Dép., Traisnel, II F.; Présiget, 10 F.)

Population du canton.

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]

Condé.

C.

Canton de Condé.

628 H.

(Celles-lès-Condé, Montigny-lès-Condé.)

Ce bourg possède un château déjà ancien, qui, dit-on, a appartenu autrefois à la fa

mille de Condé ; il servait alors de rendez-vous de chasse.

[blocks in formation]

(Dép., Grande-Fontaine, 11 F.; Montchevret, 20 F.; Romandie, 10 F.)

[blocks in formation]

(Dép., Chézy, 13 F.; Clairefontaine, 31 F.; Mondon, 12 F.)

Chartèves. 338 H. A. de Mont-S.'-Père, cant. de Château-Thierry.)

[blocks in formation]

Le village de Crézancy est un de ceux de l'arrondissement de Château-Thierry qu; ont le plus souffert, lors des événemens de la guerre, en 1814. (Voyez Statistique, page 105.)

[blocks in formation]

Le 11 février 1814, l'avant-garde du général Yorck ayant débouché à Fontenelle, en fut chassée par le duc de Trévise. (Bataille de Montmirail. Victoires et Conquêtes, tome 23, pages 91 et 92,)

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

(Dép., Bailly, 14 F.; Coulgy, 11 F.; La Chaise, 10 F.; Le Tremblay, 23 F.) Le 11 février 1814, le village de Marchais fut pris et repris plusieurs fois. Enfin, les Russes qui l'occupaient, chassés par le comte Bertrand et le duc de Dantzik, furent obligés de se jeter dans la forêt de Nogent, la cavalerie du général Defrance leur coupant la retraite sur la route de La Ferté-sous-Jouare. (Victoires et Conquêtes, tome 23, page 92. Bataille de Montmirail.)

[blocks in formation]

Ce village possède une église assez remarquable par sa belle construction et ses proportions. Maiheureusement, ce monument est fort détérioré, malgré les sacrifices que font les habitans pour le réparer.

Monthurel. 188 H. A. de Connigis.

Montigny-lès-Condé. 217 H.

(Dép., Le Fontenelle, 10 F.)

Montlevon. S. 516 H.

A. de Condé.

(Dép., Montarmault, 16 F.; Oclaine, 26 F.; Picheny, 18 F.; les Orgeriaux, 13 F. ) Pargny. 258 H. A. d'Artonges.

Passy-sur-Marne. S.

Reuilly-Sauvigny.

(Dep., Sauvigny, 88 F.)

223 H.

[blocks in formation]

A. de Fontenelle,

Rozoy-Gâtebled. X 200 H.

(Dép., Chef-de-la-ville, 11 F.; le Fort, 10 F.)

Engagement entre les Français et les troupes alliées. (Journée du 11 février 1814. Bataille de Montmirail.)

Treloup. S. 1196 H.

(Dép., Chassin, 38 F.; Courcelles, 78 F.)

Viffort. 315 H. A. de Montfaucon, canton de Charly.

(Dép., Malmaison, 10 F.; Pertibout, 12 F.; Vilzaux, 12 F.)

Engagement entre les Français et les troupes alliées. (Journée du 11 février 1814. Bataille de Montmirail.

En 1800, 9,679.

Fere-en-Tardenois.

Population du canton.

En 1806, 10,196. En 1820, 9,798.

[ocr errors]

Canton de Fère-en Tardenois.

C. 2,105 H.

(Dép., Villemoyenne, 44 F.; la Tannerie, 10 F.)

(Seringes-et-Nesles.)

D'après Valois et Ducange, le nom de Fère (Fara) aurait une origine gauloise, et désignerait des amas de familles réunies en un même endroit, et des partages faits entre elles. Cette opinion est appuyée par Lemoine. Voyez Histoire des Antiquités de la ville de Soissons, tome 1, page 57.

Robert

Robert de Dreux, comte de Braisne, qui commandait à la bataille de Bouvines, avait rendu foi et hommage à la comtesse Blanche-de-Champagne, pour sa terre de Fère, sous la condition de pouvoir y bâtir une forteresse, dont les ruines sont encore aujourd'hui remarquables par leurs grandes dimensions, et même par l'élégance de leur architecture. Voyez Statistique, page 154.

Beuvardes. S. 847 H.

(Dép., Beuvardelle, 31 F.; La Cloterie, 27 F.; La Croisette, 19 F.; Four-à-verre, 14 F.; La Haute-Laine, 34 F.; Tabouret, 18 F.)

[blocks in formation]

(Dép., Givray, 5F.; Trugny, 39 F.;Val-Chrétien, emplacement d'une anc. abbaye.) Voyez, pour ce qui concerne le château de Givray, Statistique, p. 154 et suivantes. Le Charmel. S. 317 H.

Le château du Charmel, construit au commencement du 13.e siècle, avec une parfaite régularité, existe encore avec toutes ses formes primitives. Il est placé entre les forêts de Riz et de Fère, dominant au nord une vaste plaine, et au midi le cours de la Marne.

[blocks in formation]

S. 1,000 H.

(Dép., La Poterie, 19 F.)

'Coulonges. (Collis longa) S. 531 H.

(Dép., Chamery, 29 F.; Ville-hommée, 12 F.)

(Cohan.)

Ce village paraît avoir pris le nom qu'il porte, de sa situation au milieu d'une longue

[blocks in formation]

L'opinion émise sur l'origine de Fère, paraît commune à celle de Dôle ou Daule (Dola). Voyez Fere-en-Tardenois.

[blocks in formation]
« PreviousContinue »