Annales de Bretagne, Volume 30

Front Cover
Facultés des Lettres et Sciences Humaines, Universities of Rennes et Nantes., 1915
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
Appended to each number: Chronique de la Faculté.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xci - Cette superbe puissance, ennemie de la raison, qui se plaît à la contrôler et à la dominer, pour montrer combien elle peut en toutes choses, a établi dans l'homme une seconde nul are. Elle a ses heureux, ses malheureux, ses sains, ses malades, ses riches, ses pauvres ; elle fait croire, douter, nier la raison ; elle suspend les sens, elle les fait sentir ; elle a ses fous et ses sages...
Page xc - Je ne parle pas des fous, je parle des plus sages; et c'est parmi eux que l'imagination a le grand don de persuader les hommes. La raison a beau crier, elle ne peut mettre le prix aux choses.
Page ii - Ces dômes où les nids s'étaient multipliés; Et les brutes des bois sortant de leurs repaires , Et les oiseaux fuyant les cimes séculaires, Contemplaient la ruine avec un œil d'horreur, Ne comprenaient pas l'œuvre, et maudissaient du cœur . Cette race stupide acharnée à sa perte , Qui détruit jusqu'au ciel l'ombre qui l'a couverte. Or, pendant qu'en leur nuit les brutes des forêts Avaient pitié de l'homme et séchaient de regrets, L'homme , continuant son ravage sublime , Avait jeté...
Page 46 - Ces chantres sont de race divine, ils possèdent le seul talent incontestable dont le ciel ait fait présent à la terre. Leur vie est à la fois naïve et sublime; ils célèbrent les dieux avec une bouche d'or, et sont les plus simples des hommes; ils causent comme...
Page xc - C'est cette partie décevante dans l'homme, cette maîtresse d'erreur et de fausseté, et d'autant plus fourbe qu'elle ne l'est pas toujours ; car elle serait règle infaillible de vérité, si elle l'était, infaillible de mensonge. Mais étant le plus souvent fausse, elle ne donne aucune marque de sa qualité, marquant du même caractère le vrai et le faux.
Page xci - Elle ne peut rendre sages les fous ; mais elle les rend heureux, à l'envi de la raison, .qui ne peut rendre ses amis que misérables, l'une les couvrant de gloire, l'autre de honte.
Page xci - Qui dispense la réputation, qui donne le respect et la vénération aux personnes, aux ouvrages, aux lois, aux grands, sinon cette faculté imaginante.
Page xxiii - Ils rentrèrent en silence dans leur maison. Orso monta dans sa chambre. Un instant après, Colomba l'y suivit, portant une petite cassette qu'elle posa sur la table. Elle l'ouvrit et en tira une chemise couverte de larges taches de sang. — Voici la chemise de votre père, Orso. Et elle la jeta sur ses genoux. — Voici le plomb qui l'a frappé.
Page ii - ... bordant une rive escarpée, Et, ne pouvant pousser sa route plus avant, Les chênes l'abritaient du soleil et du vent; Les tentes, aux rameaux enlaçant leurs cordages, Formaient autour des troncs des cités, des villages, Et les hommes épars sur des gazons épais Mangeaient leur pain à l'ombre et conversaient en paix : Tout à coup, comme atteints d'une rage insensée, Ces hommes se levant à la même pensée...
Page lv - REPENTIR J'AIMAIS froidement ma patrie, Au temps de la sécurité; De son grand renom mérité J'étais fier sans idolâtrie. Je m'écriais avec Schiller: " Je suis un citoyen du monde ; En tous lieux où la vie abonde. Le sol m'est doux et l'homme cher! " Des plages où le jour se lève Aux pays du soleil couchant, Mon ennemi, c'est le méchant, Mon drapeau, l'azur de mon rêve !

Bibliographic information