Histoire de Henri VIII et du schisme d'Angleterre, Volume 1

Front Cover
L. Maison, 1847 - 567 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 258 - Que s'il ne les écoute pas, dites-le à l'Eglise ; mais s'il n'écoute pas même l'Eglise , qu'il vous soit comme un païen et un publicain. En vérité , je vous le dis , tout ce que vous lierez sur la terre , sera lié dans le ciel ; et tout ce que vous délierez sur la terre, sera délié dans le ciel.
Page 186 - ma bonne espée, vous serez moult bien comme « relique gardée, et sur toutes aultres honorée; et ne «vous porteray jamais, si ce n'est contre Turcs, «Sarrasins ou Mores.
Page 185 - ... combattu à pied et à cheval en plusieurs batailles entre tous autres est tenu et réputé le plus digne chevalier. Or est ainsi de vous que avez eu plusieurs batailles et conquêtes vertueusement combattu contre plusieurs nations.
Page 384 - Lorsque deux frères demeurent ensemble et que l'un d'eux sera mort sans enfants, la femme du mort n'en épousera point d'autre que le frère de son mari, qui la prendra pour femme, et suscitera des enfants à son frère;» 6. « et il donnera le nom de son frère à l'aîné des fils qu'il aura d'elle, afin que le nom de son frère ne se perde point dans Israël.
Page 188 - ... non plus que sangliers échauffés. Au demeurant, madame, faites bien remercier Dieu par tout le royaume de la victoire qu'il lui a plu nous donner. Madame, vous vous moquerez de messieurs de Lautrec et de Lescun, qui ne se sont point trouvés à la bataille, et se sont amusés à l'appointement des Suisses, qui se sont moqués d'eux. Nous faisons ici grand doute du comte de Sanxerre , pour ce que ne le trouvons point.
Page 230 - ... ainsi s'approchèrent l'un de l'autre ; et quand furent près, donnèrent des éperons à leurs chevaux comme font deux hommes d'armes, quand ils veulent combattre à l'espée ; et au lieu d'y mettre les mains, chacun d'eux mit la main à son bonnet, et aussitôt l'un que l'autre, et s'embrassèrent et accolèrent moult doucement ayant les têtes nues. » Ce tableau a été exposé au Salon de 1837. 57. Entrevue de François I"' et du pape Clément VIII à Marseille.
Page 276 - J'en suis sûr, mes doctrines viennent du ciel. Je les ai fait triompher contre celui qui , dans son petit ongle , a plus de force et d'astuce que tous les papes, tous les rois, tous les docteurs... Mes dogmes resteront, et le pape tombera, malgré toutes les portes de l'enfer, toutes les puissances de l'air , de la terre et de la mer. Ils m'ont provoqué à la guerre , eh bien ! ils l'auront la guerre. Ils ont méprisé la paix que je leur offrais, ils n'auront plus la paix. Dieu verra qui des deux...
Page 229 - I er ), estoit monté sur un beau coursier, et estoit vêtu d'une saye de drap d'or frisé, ayant une manteline de drap d'or battu fort enrichie de pierreries. La pièce de devant de ses manches bien garnie de fines pierreries, comme gros diamans, rubis, esmeraudes, grosses perles en forme et façon de houppes ; et pareillement sa barrette et son bonnet de yeloûx et garnie de plumars et pierreries tant que tout en reluisoit.
Page 186 - Suisses, ils étoient en trois troupes, la première de dix mille , la seconde de huit mille hommes, et la tierce de dix mille hommes; vous assurant qu'ils venoient pour châtier un prince, s'il n'eût été bien accompagné; car d'entrée de table qu'ils sentirent notre artillerie tirer, ils...
Page 158 - Bayard , changea en tout sa manière de vivre; car où il souloit dîner à huit heures, il convenoit qu'il dinât à midi ; où il souloit se coucher à six heures du soir , souvent se couchoit à minuit.

Bibliographic information