Page images
PDF
EPUB

trouvèrent plus sûr de se séparer du monde, On les appela moines, c'est-à dire seuls ou solitaires. Les plus parfaits furent en Egypte, où ils furent institués par saint Antoine. Ils vivaient fort pauvrement;, jeûnant toujours au pain et à l'eau, travaillant de leurs mains continuellement, gardant un grand silence dormant peu, priant Dieu très-souvent, et méditant l'écriture sainte. Cette manière de vie s'étendit par toute la chrétienté, et St. Benoît fit une règle qui a été la plus suivie en Occident,

Demande. Les persécutions diminuèrentelles beaucoup le nombre des chrétiens? Rẻponse. Au contraire, plus on en faisait mourir, plus il s'en convertissait. D. Que ne se défendaient-ils contre les païens? R. Dieu défend de se révolter contre son prince, sous quelque prétexte que ce soit, D. Qui fut le premier empereur chrétien ? R. Constantin. D. Quel changement arriva-t-il alors? R. On eut toute liberté de servir Dieu. D. Quand le commun des chrétiens a t-il commencé à se relâcher? R. Vers ce même temps. D. Que firent ceux qui voulurent vivre plus chrétiennement que le commun? R. Ils se retirèrent en solitude. D. Comment les nomma-t-on ? R. Moines, c'està-dire solitaires. D. Comment vivaient-ils ? R. Ils jeûnaient tous les jours, travaillaient de leurs mains, et priaient sans cesse.

Fin de la première Partie.

[graphic][merged small][merged small]

SECONDE PARTIE, Contenant en abrégé la Doctrine Chrétienne. LEÇON PREMIÈRE.

[ocr errors]

'De la Foi, de l'Espérance et de la Charité.

LA doctrine chrétienne se rapporte à quatre

parties; le symbole des apôtres, l'oraison dominicale, les commandemens de Dieu, et les sacremens. Le symbole comprend ce que nous devons croire par la foi; l'oraison dominicale, ce que nous devons demander avec espérance; les commandemens de Dieu nous montrent ce que nous devons faire par la charité, c'est-à-dire par l'amour de Dieu et par sa grace, que nous recevons par les sacremens. Ainsi toute la religion se rapporte à ces trois vertus, la foi, l'espérance et la charité. Nous ne pouvons les avoir de nous

Petit Catéchisme Historique. 105 mêmes; il faut que Dieu nous les donne par sa bonté. Par la foi, nous croyons fermement tout ce que Dieu a révélé à son église, c'està-dire à cette assemblée des fidèles qui a subsisté depuis le commencement du monde jusqu'à nous, tout ce qu'ont enseigné les patriarches, les prophètes et les apôtres, et que Dieu a attesté par des miracles, soit qu'il ait été écrit ou non. Dieu ne peut se tromper ni nous tromper; c'est pourquoi nous croyons tout ce qu'il a dit, quoique souvent nous ne le comprenions pas. Par l'espérance, nous attendons avec confiance les biens que Dieu nous promet, qui sont la grace en cette vie, et ensuite la vie éternelle. Par la charité, nous aimons Dieu sur toutes choses, et notre prochain comme nous-mêmes. C'est la plus excellente de ces trois vertus, et la seule qui demeure éternellement.

Demande. A combien de parties se rapporte toute la doctrine chrétienne? Réponse. A quatre, D. Dites-les. R. Le symbole des apôtres, l'oraison dominicale, les commandemens de Dieu et les sacremens. D. A combien de vertus se rapporte toute la religion? R. A trois, D. Dites-les? R. La foi, l'espérance, la charité. D. Pouvons-nous avoir ces vertus de nous mêmes? R. Non il faut que Dieu nous les donne. D. Que fait la foi? R. Elle nous fait croire fermement

tout ce que Dieu a révélé à son église. D. Comment savons nous que Dieu a parlé aux hommes ? R. Par les miracles. D. Pourquoi croyons-nous ce qu'il nous a dit? R. Parce qu'il ne peut se tromper ni nous tromper. D. Que fait l'espérance? R. Que nous attendens avec confiance les biens que Dieu nous promet. D. Quels sont ces biens? R. La grace en cette vie, et la gloire en l'autre. D. Qu'est-ce que la charité? R. L'amour de Dieu et du prochain. D. Quelle est la plus grande de ces trois vertus ? R. La charité.

V

LEÇON II.

De la Trinité.

OICI le symbole : Je crois en Dieu le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre; et en Jésus-Christ son Fils unique, NotreSeigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit ; est né de la Vierge Marie; a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli; il est descendu aux enfers; le troisième jour il est ressuscité des morts, il est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant ; de là il viendra juger les vivans et les morts. Je crois au SaintEsprit, la sainte église catholique, la communion des saints, la rémission des péchés, la résurrection de la chair, la vie éternelle. Ainsi soit il. Nous croyons un seul Dieu,

souverain seigneur de toutes choses, qui a tout fait, qui conserve tout et gouverne tout, qui peut faire tout ce qu'il veut. Il est le père de toutes ses créatures, puisqu'il les a produites et les entretient avec une bonté paternelle. Mais, à proprement parler, il n'est Père que de son Fils unique, qui est son Verbe et sa parole intérieure, la sagesse qu'il a engendrée en lui-même avant toutes les créatures, et par laquelle il a tout fait. Ce Fils est égal au Père, qui se connaît aussi parfait qu'il est. Le Père aime son Fils, le Fils aime son Père, et cet amour du Père et du Fils est le Saint-Esprit, qui procède de l'un et de l'autre, et est égal à l'un et à l'autre. Il y a donc en Dieu.un Père, un Fils, et un Saint Esprit; l'un des trois n'est point l'autre, et chacun des trois est Dieu comme les deux autres mais tous les trois ne sont que le même Dieu; car il ne peut y avoir qu'un Dieu, autrement il ne serait pas

Souvera n.

Demande. Dites le symbole. Réponse. Je crois en Dieu, etc. D. Qu'est-ce que Dieu ? R. C'est le souverain Seigneur de toutes choses. D. Pourquoi l'appelez-vous tout-puissant? R. Parce qu'il a tout fait, et qu'il peut tout ce qu'il veut. D. Pourquoi l'appelez vous Père ? R. Parce qu'il nous a tous produits, qu'il nous conserve, et nous gouverne comme ses enfans, D. Qui est le véritable Fils de Dieu ?

« PreviousContinue »