Œuvres complètes d'Helvétius, Volume 1

Front Cover
Mme Ve Lepetit, 1818
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 2 - L'une est la faculté de recevoir les impressions différentes que font sur nous les objets extérieurs: on la nomme sensibilité physique. L'autre est la faculté de conserver l'impression que ces objets ont faite sur nous: on l'appelle mémoire, et la mémoire n'est autre chose qu'une sensation continuée, mais affaiblie.
Page vii - J'ai cru qu'on devait traiter la morale comme toutes les autres sciences, et , faire une morale comme une physique expérimentale.
Page 36 - Locke l'a prouvé, nous sommes disciples des amis, des parents, des lectures, et enfin de tous les objets qui nous environnent, il faut que toutes nos pensées et nos volontés soient des effets immédiats, ou des suites nécessaires des impressions que nous avons reçues.
Page 423 - L'art de faire des vers, dût-on s'en indigner, Doit être à plus haut prix que celui de régner. Tous deux également nous portons des couronnes ; Mais, roi, je la reçus ; poète, tu la donnes. Ton esprit, enflammé d'une céleste ardeur, Eclate par soi-même, et moi par ma grandeur.
Page 293 - Il semble que, dans l'univers moral comme dans l'univers physique, Dieu n'ait mis qu'un seul principe dans tout ce qui a été. Ce qui est, et ce qui sera» n'est qu'un développement nécessaire.
Page 37 - Paul : 0 altitudo ! convenir que la théologie seule peut discourir sur une pareille matière, et qu'un traité philosophique de la liberté ne serait qu'un traité des effets sans cause. On voit quel germe éternel de disputes et de calamités renferme souvent l'ignorance de la vraie signification des mots. Sans parler du sang versé par les haines et les disputes théologiques, disputes presque toutes fondées sur un abus de mots, quels autres malheurs cette ignorance n'at-elle point produits,...
Page 49 - Si l'univers physique est soumis aux lois du mouvement, l'univers moral ne l'est pas moins à celles de l'intérêt.
Page 124 - ... et l'on verra que les terres de cet empire , quelque étendues qu'elles soient , n'ont pu quelquefois subvenir qu'avec peine aux besoins de ses nombreux habitans.
Page 49 - L'homme humain est celui pour qui la vue « du malheur d'autrui est une vue insupportable, « et qui , pour s'arracher à ce spectacle , est , pour «ainsi dire, forcé de secourir le malheureux. « L'homme inhumain , au contraire , est celui pour « qui le spectacle de la misère d'autrui est un spec
Page 376 - Je viens, lui dit -il, de la part du roi, vous assurer de sa protection , vous marquer le regret qu'il a de n'avoir encore rien fait pour vous, et vous offrir un emploi plus convenable à votre mérite.

Bibliographic information