Études de theólogie moderne

Front Cover
Foyer Solidariste, 1909 - 403 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 361 - En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d'eau et d'Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, ce qui est né de l'Esprit est esprit.
Page 258 - En vérité, en vérité, je te dis que si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair, est chair; et ce qui est né de l'Esprit, est esprit.
Page 396 - Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur ; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.
Page 137 - Ihn durchdrang der hohe Weltgeist, das Unendliche war sein Anfang und Ende, das Universum seine einzige und ewige Liebe, in heiliger Unschuld und tiefer Demut spiegelte Er sich in der ewigen Welt, und sah zu wie auch Er ihr liebenswürdigster Spiegel war...
Page 9 - Car puisque le monde, avec sa sagesse, n'a point connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de la prédication...
Page 225 - Mais l'homme naturel ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est par l'Esprit qu'on en juge.
Page 315 - Le plus ne peut sortir du moins », dit l'école, et l'école a sans doute raison en logique abstraite. Mais la réalité se moque de la logique. Elle nous montre partout le triomphe de l'axiome contraire. La perfection n'est au commencement de rien. L'évolution cosmique va toujours de ce qui est plus pauvre à ce qui est plus riche, du simple au composé, de l'homogène à l'hétérogène, de la matière brute à la matière vivante, et de la vie physique à la vie de l'esprit. A chaque degré,...
Page 388 - C'est moi qui suis le pain de vie; celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif'2. » Ces paroles excitèrent un vif murmure : « Qu'entend-il , se disait-on , par- ces mots : Je suis le pain de vie? N'est-ce pas là Jésus, le fils de Joseph, dont nous connaissons le père et la mère? Comment peut-il dire qu'il est descendu du ciel? » Et Jésus insistant avec plus de force...
Page 396 - Or, si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi. Je trouve donc cette loi en moi: quand je veux faire le bien, le
Page 388 - ... richesse de la pauvreté ressentie, la consolation des larmes, la force triomphante de la douceur et de la faiblesse; trouver dans la douleur de la faute, le principe et le germe de la vie sainte, et, dans la soif et la faim, la source même du rassasiement; faire passer ainsi toute âme humaine, par ce drame intérieur du repentir et de la conversion où elle se régénère et se renouvelle, tel est l'unique, mais l'admirable et tout puissant mystère de son Evangile. Il n'a pas plus fait de...

Bibliographic information