Discours évangéliques sur divers sujets, en particulier sur l'application des vérités de la foi chrétienne

Front Cover
J.-J. Risler, 1835 - 432 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 220 - Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C'est là le premier et le plus grand commandement. Et voici le second qui lui est semblable : tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Page 11 - Mais, à tous ceux qui l'ont reçu, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom, qui ne sont point nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu.
Page 417 - Chose admirable ! la religion chrétienne, qui ne semble avoir d'objet que la félicité de l'autre vie, fait encore notre bonheur dans celle-ci.
Page 308 - Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi , n'est pas digne de moi ; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi , n'est pas digne de moi.
Page 281 - Puis il disait à Jésus : Seigneur, souviens-toi de moi, quand tu seras entré dans ton règne. Et Jésus lui dit : Je te dis en vérité, que tu seras, aujourd'hui, avec moi dans le Paradis.
Page 34 - Celui qui croit au Fils, a la Vie éternelle ; mais celui qui ne croit pas au Fils, ne verra point la Vie ; mais la colère de Dieu demeure sur lui.
Page 209 - Garde ton cœur plus que toute autre chose qu'on garde, car c'est de lui que procèdent les sources de la vie (2).
Page 362 - Pour les Rois, et pour tous ceux qui sont constitués en dignité ; afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et en toute honnêteté.
Page 324 - L'opinion de chaque homme étant libre, il peut prendre ou ne pas prendre telle religion. L'opinion de la minorité ne peut jamais être assujétie à celle de la majorité ; aucune opinion ne peut donc être commandée par le pacte social. La religion est de tous les temps , de tous les lieux, de tous les...
Page 124 - Je n'ai désiré ni l'argent, ni l'or, ni les vêtemens de personne. 34 Et vous savez vous-mêmes que ces mains ont fourni à tout ce qui m'était nécessaire, et à ceux qui étaient avec moi. 35 Je vous ai montré en toutes choses, que c'est ainsi,1 qu'en travaillant, il faut s'accommoder aux faibles, et se souvenir des paroles du Seigneur Jésus, qui a dit luimême, qu'il ya plus de bonheur à donner qu'à recevoir.

Bibliographic information