Abrégé de l'Origine de tous les cultes, Volume 2

Front Cover
H. Tarlier, Libraire, 1829
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 305 - Si quelqu'un vient à moi, et ne hait pas son père et sa mère , sa femme et ses enfants, ses frères et ses sœurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple.
Page 334 - Est-ce donc là médire, ou parler franchement? Non, non, la médisance y va plus doucement Si l'on vient à chercher pour quel secret mystère Alidor à ses frais bâtit un monastère : Alidor!
Page 308 - Tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le Ciel , et ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le Ciel.
Page 100 - ... pour former un ensemble, d'où dépend la beauté « de l'univers. Il n'ya qu'un seul monde qui comprend « tout ; un seul Dieu qui est partout ; une seule matière « éternelle ; une seule loi, qui est la raison commune à
Page 20 - Au troisième mille , il fit la mer et les eaux qui coulent dans la terre. » Au quatrième, il fit les deux grands flambeaux de la nature. » Au cinquième , il fit l'âme des oiseaux , des reptiles, des quadrupèdes, des animaux qui vivent dans l'air, sur la terre et dans les eaux.
Page 100 - sont liées entre elles par un enchaînement » sacré , et il n'y on a aucune qui soit étran» gère à l'autre ; car tous les êtres ont été » combinés pour former un ensemble d'où * dépend la beauté de l'univers. Il n'ya qu'un » seul monde qui comprend tout , un seul » Dieu qui est partout, une seule matière » éternelle, une seule loi, qui est la raison • commune à tous les êtres.
Page 322 - Combien de gens , parmi nous qui, parce qu'ils sont exacts à entendre la messe et à se confesser , se croient affranchis des devoirs qu'imposent la morale publique et la vie sociale ! Combien qui , parce qu'ils sont fidèles aux prêtres , se croient dispensés de l'être à leur patrie , d'en respecter les magistrats , et à qui les prêtres...
Page 112 - ... qui est la substance de la Divinité. Zoroastre enseignait que, quand Dieu organisa la matière de l'univers, il envoya sa volonté sous la forme d'une lumière très brillante ; elle parut sous la figure d'un homme.
Page 7 - Quand nous aurons fait voir que l'histoire prétendue d'un dieu qui est né d'une vierge au solstice d'hiver , qui ressuscite à Pâques ou à l'équinoxe du printemps, après être descendu aux enfers ; d'un dieu qui mène avec lui un cortège de douze apôtres , dont le chef a tous les attributs...
Page 370 - celui-là est un troisième ciel plus élevé encore , appelé le vaste, «dans lequel nous croyons que doit être la ville de Gimle - , » cette ville est plus brillante que le soleil même, et subsistera «encore après la destruction du ciel et de la terre : les hommes •bons et intègres y habiteront pendant tous les âges ; mais «pour le présent, il n'ya que les Génies lumineux q^iy demeu»rents.

Bibliographic information