Relation d'un voyage d'exploration au nord-est de la colonie du Cap de Bonne-Espérance: entrepris dans les mois de mars, avril et mai 1836 par mm. T. Arbousset et F. Daumas

Front Cover
A. Bertrand, 1842 - 620 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 396 - Dieu a tellement aimé le monde, qu'il a donné son fils unique , afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais ait la vie éternelle.
Page 309 - Le Nil a vu, sur ses rivages, Les noirs habitants des déserts Insulter, par leurs cris sauvages, L'astre éclatant de l'univers. Cris impuissants, fureurs bizarres ! Tandis que ces monstres barbares Poussaient d'insolentes clameurs, Le dieu poursuivant sa carrière, Versait des torrents de lumière Sur ses obscurs blasphémateurs.
Page 551 - Lors donc que les gentils, qui n'ont point la loi, font naturellement les choses que la loi commande, n'ayant point la loi, ils se tiennent à eux-mêmes lieu de loi; 15.
Page 174 - dit-il, « que tu sois mon « serviteur pour rétablir les tribus de Jacob et pour ra...
Page 320 - Thrasibule, de qui il suivoit fort les avis, lui écrivit un jour cette lettre : ' Je n'ai rien caché à l'homme que vous m'avez envoyé ; je l'ai mené dans un blé ; j'ai abattu, en sa présence, tous les épis qui s'élevoient au-dessus des autres.
Page 498 - Tait certain qu'ils dorment les pieds hors du krus, afin, m'assurèrent-ils, d'être plus tôt prêts à s'esquiver en cas d'alerte. « Comme je leur demandais pourquoi ils ne se construisaient pas de meilleures huttes, à l'exemple des autres naturels du pays, leur réponse fut qu'elles attachaient trop au sol, que l'ennemi pouvait vous y brûler tout vivants ou vous y tuer de quelque autre manière avant qu'on eût pu en sortir, outre que...
Page 380 - S'élève jusques aux cieux. - 3 — Seigneur, ta grâce infinie Au fidèle qui te prie Fait ressentir, tous les jours , Les effets de ton secours. Puisqu'à toi seul je m'arrête, Seigneur, entends ma requête , Et puisque j'espère en toi, Daigne prendre soin de moi. — 4 — A toute heure, en ma souffrance, J'implore ton assistance ; Car ta pitié chaque fois Répond à ma triste voix. Est-il quelque dieu semblable A toi, seul Dieu redoutable? Qui peut sonder tes projets?
Page 506 - J'aime ventre rassassier beaucoup; mon fils aîné, ma fille aînée aiment ventres rassassier beaucoup; Seigneur, un gnou mâle amène sous mes traits.
Page 118 - Nous mangeons la cervelle du chien et la cervelle du petit enfant ; nous mangeons les doigts et la graisse de l'homme. Jouets des Marimos, vous leur chatouillez le gosier. Allons, à l'œuvre, camarades ! » Tel était le signal du massacre et de l'affreux repas.
Page 567 - Caliiéens, rangés en trois bandes, se sont jetés sur les chameaux et les ont pris, et ils ont passé les serviteurs au fil de l'épée; et je suis échappé moi seul pour te fe rapporter.

Bibliographic information