Le fanatisme du libertinage confondu, ou Lettres sur le célibat des ministres de l'eglise: Pour servir de préservatif contre les écrits modernes où cette discipline est attaquée, et en particulier contre une adresse à l'Assemblée nationale

Front Cover
chez Leclere, 1791
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 6 - Monsieur, que vous nous feriez honte si vous étiez véritablement des nôtres et que, quelque décidé que soit mon patriotisme, j'en rougis presque, en pensant que vous vous donnez le nom de patriote. Je réclame au nom de tous les vrais patriotes contre cette usurpation, et je vous cite au tribunal du public comme un ennemi de la religion et de la patrie. Si la société des Amis de la Constitution qui vous a mis au nombre de ses membres très gratuitement, comme vous le dites avec beaucoup de...
Page 2 - Totus enim tumet, totus iacet: attollit se per singula, et quasi debilitatus coluber, in ipso conatu frangitur. Non est contentus nostro, id est, humano more loqui, altius quiddam agreditur. Parturiunt montes, nascetur ridiculus mus.
Page 6 - Car tout ce qui est dans le monde est ou concupiscence de la chair, ou concupiscence des yeux, ou orgueil de la vie; ce qui ne vient point du Père, mais du monde.
Page 44 - Le temps de notre vie n'est qu'une ombre qui passe, Et après la mort il n'ya plus de retour; Le sceau est posé et nul n'en revient. Venez donc, jouissons...
Page 26 - ... un reste de servitude. On ne doit point ordonner sousdiacres ceux qui ont commis un adultère dans leur jeunesse , de peur qu'ensuite ils n'arrivent, par subreption, à un degré plus élevé ; si on en a ordonné , qu'on les dépose. Il est ordonné généralement aux évêques , aux prêtres, aux diacres et à tous les clercs qui sont dans le ministère , de s'abstenir de leurs femmes , sous peine d'être privés de l'honneur de la cléricature. L'évêque ou tout autre clerc n'aura avec lui...
Page 5 - Voilà donc un des fruits de cette Liberté tant vantée ! Elle a ouvert des bouches dignes d'être retenues avec le mors et serrées avec la bride ; je vous avoue, Monsieur, que vous nous feriez honte, si vous étiez véritablement des nôtres...
Page 3 - ... commença à semer ses erreurs. Elles se réduisaient à quatre principales. Que ceux qui ont été régénérés par le baptême avec une pleine foi ne peuvent plus être vaincus par le démon ; que tous ceux qui auront conservé la grâce du baptême auront une même récompense dans le ciel ; que les vierges n'ont pas plus de mérite que les veuves ou les femmes mariées, si leurs œuvres ne les distinguent d'ailleurs; enfin, qu'il n'ya point de différence entre s'abstenir des viandes et...
Page 43 - Demeurer caché toute la vit n'ext pas vivre : entre la mort et la retraite, entre le cloître et le tombeau, la différence est presque nulle. « Oui, Monsieur, les monastères sont des tombeaux, les religieux sont des morts. Eh I plût à Dieu qu'on n'eût jamais vu ces morts sortir de leurs tombeaux I Leur retraite était édifiante, leur silence éloquent.
Page 7 - Monsieur, relativement à cette accusation tel parti que vous jugerez à propos, ou celui de me répoudre, ou celui de vous taire : dans l'un et l'autre cas je soutiendrai avec vigueur ce que j'avance avec confiance. « Ennemi d'une discipline très sainte, vous l'attaquez avec les armes de la mauvaise foi. Détracteur de l'antiquité, vous vous efforcez de rendre odieux ce qu'elle a de plus auguste et de plus vénérable. Interprète infidèle de l'Ecriture, vous tâchez de la rendre complice de...

Bibliographic information