Histoire de la république de Venise, Volume 2

Front Cover
Firmin Didot, 1819 - 560 pages

From inside the book

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 126 - Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière; ceux qui habitaient dans la région de l'ombre de la mort la lumière leur est née.
Page 525 - Roy, et vouloit ladite somme par octroy pour la deffense du royaume , et quant à luy, il vouloit vivre de son domaine, comme anciennement faisoient les roys. Ce qu'il pouvoit bien faire ; car le domaine est bien grand , s'il estoit bien conduit, compris les gabelles, et certaines aides ; et passe un million de francs. S'il...
Page 527 - L'IMPÔT par tête est plus naturel à la servitude; l'impôt sur les marchandises est plus naturel à la liberté, parce qu'il se rapporte d'une manière moins directe à la personne.
Page 395 - ... ne l'autre n'est chose petite, ains surpassant l'ordinaire d'humaine nature, et tenant ou de la divinité, ou de la bestialité. Mais il est plus raisonnable, que le jugement des hommes s'accorde à sa gloire, que la foiblesse des jugeans...
Page 203 - combien de vaisseaux le recouvrement de ces mar» chandises entretient en activité, soit pour les porter » en Lombardie, soit pour aller les chercher en » Syrie, en Romanie, en Catalogne, en Flandre, » en Chypre, en Sicile, sur tous les points du monde. » Venise gagne deux et demi à trois pour cent sur le » fret. Voyez combien de gens vivent de ce mouve...
Page 210 - ... réussir. Il ne tient qu'à vous de maintenir l'heureux état de nos affaires , en priant le Tout-Puissant de vous faire persévérer dans le système salutaire suivi jusqu'à ce jour. Si vous y persistez, vous deviendrez redoutables et possesseurs de toutes les richesses du monde chrétien. Gardez-vous , comme du feu , de toucher au bien d'autrui et de faire la guerre injustement : Dieu vous en punirait. Alors ceux qui avaient dix mille ducats, n'en auront plus que mille; qui avait dix maisons...
Page 294 - ... crimes d'autrui ; et puis , faisant tomber une tête illustre aux yeux d'un peuple étonné, sans daigner même énoncer l'accusation , on se demande comment des hommes éminents , respectables , ont pu accepter un pareil ministère, comment ils abandonnent à ce point le soin de leur réputation , comment ils se réduisent à ne pouvoir citer que des bourreaux pour témoins de leur impartialité. Quel est donc l'intérêt public ou prive qui peut faire briguer des fonctions plus odieuses que...
Page 395 - ... surpassant l'ordinaire d'humaine nature, et tenant ou de la divinité ou de la bestialité. Mais il est plus raisonnable que le jugement des hommes s'accorde à sa gloire, que la foiblesse des jugeans fasse descroire sa vertu...
Page 525 - ... francs , et par forme de taille , outre son domaine, qui étoit la somme que les trois états lui avoient accordée en la ville de Tours lorsqu'il fut roi, et vouloit ladite somme par octroi pour la défense du royaume.
Page 495 - Louis XI, pour traiter la paix entre le pape Sixte IV et le roi de Naples d'une part, et la république de Venise, les ducs de Milan et de Ferrare et la république de Florence d'autre , ès années i478 et i479, manuscrit de la bibl.

Bibliographic information