Mémoires de l'Académie des sciences, des lettres et des arts d'Amiens, Volumes 2-3

Front Cover
1837
2 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
User Review - Flag as inappropriate

15
S'applique mieux à la parole qu'à l'écriture (pensée comme morte)

User Review - Flag as inappropriate

page 560
Résurrection des corps

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 90 - Le temps, qui change tout, change aussi nos humeurs, Chaque âge a ses plaisirs, son esprit et ses mœurs.
Page 721 - Les Origines du Droit français, cherchées dans les symboles et formules du droit universel par M.
Page 640 - En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas comprise.
Page 305 - Kumilly (1) d'Amiens, pour suivre les cours gra-tuits de la culture du mûrier et de l'éducation des vers à soie, dirigés par M.
Page 69 - Irais-je , orateur mercenaire Du faux et de la vérité , - » Chargé d'une haine étrangère, Vendre aux querelles du vulgaire Ma voix et ma tranquillité , Et , dans l'antre de la chicane...
Page 651 - Debout, chers frères, au bord de la cristalline fontaine, amenez les hommes nouveaux qui, de la terre au rivage, viennent faire échange et commerce. Qu'ils naviguent ici, chacun battant la mer nouvelle, non de la rame mais de la croix, non de la main mais du sens, non du bâton mais du sacrement (1). Le lieu est petit, il est vrai, mais il est plein de grâce. Le Saint-Esprit a été dirigé- par un bon pilote. Prions donc, etc.
Page 708 - Séparé parmi les morts, comme les blessés à mort qui sont couchés dans le sépulcre, dont tu ne te souviens plus, mais qui sont retranchés par ta main.
Page 573 - Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront. les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l'opprobre, pour la honte éternelle.
Page 529 - Cor l'accident qui arrive aux hommes, et l'accident qui arrive aux bêtes, est un même accident ; telle qu'est la mort de l'un, telle est la mort de l'autre ; et ils ont tous un même souffle, et l'homme n'a point d'avantage sur la bête ; car tout est vanité.

Bibliographic information