Dictionnaire de patrologie: ou, Répertoire historique, bibliographique, analytique et critique des saints pères, des docteurs et de tous les autres écrivains des douze premiers siècles de l'Église ...

Front Cover
J. P. Migne, 1851
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 181 - Venez les bénis de mon père, possédez le royaume qui vous a été préparé dès le commencement 'du monde. Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire ; j'ai eu besoin de logement et vous m'avez logé...
Page 347 - Et néanmoins il n'ya pas trois tout-puissants, mais un seul Tout-puissant. Ainsi le Père est Dieu, le Fils est Dieu, le SaintEsprit est Dieu.
Page 227 - La manière dont il partagea son temps, lui donna le moyen de vaquer à tout ; aux affaires, à l'étude, et à la prière. Il divisa les vingt-quatre heures du jour en trois parties égales ; l'une pour les exercices de piété, l'autre pour le sommeil, la lecture, et la récréation ; et la troisième pour les soins de son royaume. Comme il n'y avait point encore d'horloges, il fit faire six...
Page 289 - Spiritus Domini super me: propter quod unxit me, evangelizare pauperibus misit me...
Page 503 - ... et, pour ainsi dire , un héroïsme uni , toujours égal , sans impétuosité ni saillies ; une foi vive , une charité sans bornes , une humilité profonde , un christianisme mâle , simple et noble comme l'Evangile; une éloquence naturelle, semée de traits perçants , forte de choses, allant droit au but, et d'une précision rare dans les Grecs de ce temps-là. L'austérité de sa vie rendait la vertu respectable ; sa douceur dans le commerce le faisait aimer.
Page 439 - Dieu. Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans lui.
Page 761 - Après avoir fait ses premières études dans sa ville natale, il alla les perfectionner à Chartres, sous le célèbre Fulbert.
Page 25 - Une religion spiritualiste, supplantant le paganisme matériel et extérieur, se glisse au cœur de la société antique, la tue, et, dans ce cadavre d'une civilisation décrépite, dépose le germe de la civilisation moderne.
Page 809 - Et si un ange venait du ciel pour nous enseigner le contraire, anathème sur cet ange lui-même ! » II est évident que c'est l'esprit de foi qui a seul inspiré ce mouvement admirable : lui seul aussi est responsable de la rudesse intolérante de quelques-unes de ces pensées.
Page 405 - II vous manque encore une chose : allez, vendez tout ce que vous avez, donnez-le aux pauvres, et vous aurez un trésor dans le ciel; puis venez et me suivez.

Bibliographic information