Mélanges religieux: recueil périodique, Volume 1

Front Cover
Cadieux & Derome, 1899
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 58 - avec vous. Je vous envoie comme mon père m'a « envoyé. » « Après ces paroles, il souffla sur eux et leur « dit : « Recevez le Saint-Esprit. » « Les péchés seront remis à ceux à qui vous « les remettrez, et ils seront retenus à ceux à qui
Page 75 - Dieu ! Bienheureux ceux qui souffrent persécution pour la justice, parce que le royaume des cieux est à eux...
Page 164 - ... pas destinée à en voir la fin. « Elle était grande et respectée avant que les Saxons « eussent mis le pied sur le sol de la...
Page 63 - Mon Père, je désire que là où je suis, ceux que vous m'avez donnés y soient aussi avec moi; afin qu'ils contemplent ma gloire que vous m'avez donnée , parce que vous m'avez aimé avant la création du monde.
Page 303 - Je me susciterai un prêtre fidèle, qui agira selon mon cœur et selon mon âme ; je lui bâtirai une maison stable, et il marchera...
Page 75 - Bienheureux ceux qui sont doux, parce qu'ils posséderont la terre ! » Bienheureux ceux qui pleurent, parce qu'ils seront consolés ! > Bienheureux ceux qui sont affamés et altérés de la justice, parce qu'ils seront rassasiés...
Page 57 - Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de remettre les péchés, il dit au paralytique : Je te dis, lève -toi , emporte ton lit et va en ta maison.
Page 145 - Nous devons garder , nous gardons avec amour, une espérance meilleure. Dieu voit , dans le passé , des mérites qui montent vers lui comme une prière , et la mémoire de Dieu est miséricordieuse. Rien ne nous est aussi consolant que cette pensée , rien si ce n'est le désir , que Dieu lit...
Page 158 - ... que la crainte de la mort a seule pu les y déterminer. Ces gens ne sont point ensorcelés, comme on le dit : l'amour qu'ils ont pour la religion est le seul lien qui les y attache. De plus, depuis que j'ai versé le sang chrétien, je n'ai point l'esprit tranquille...
Page 159 - L'heure de se séparer étant venue, le mandarin exécuteur de la haute justice éleva la voix et dit au martyr : « Nous savons que vous ne méritez pas la mort, et nous voudrions pouvoir vous sauver, mais les ordres du roi ne nous permettent pas de le faire : pardonnez-nous donc, si nous sommes obligés de vous ôter la vie, et ne nous imputez pas ce crime.

Bibliographic information