Grammaire malgache: suivie de nombreux exercices

Front Cover
Impr. Vosgienne, 1894 - 155 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page x - Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour ; pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; et ne nous laissez pas succomber à la tentation ; mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.
Page 79 - H ya six espèces de pronoms : les pronoms personnels, les pronoms possessifs, les pronoms démonstratifs, les pronoms relatifs, les pronoms interrogatifs, et les pronoms indéfinis. Pronoms personnels.
Page 48 - II ya, dans la langue française, dix espèces différentes de mots qui composent le discours, savoir : le substantif, l'article, l'adjectif, le pronom, le verbe, le participe, l'adverbe, la préposition, la conjonction et l'interjection.
Page 124 - ... de l'indicatif la voyelle finale a. Cette règle est identique à celle de la grammaire javanaise. Outre l'impératif de forme active, il ya encore l'impératif de forme passive. En malgache, la caractéristique de cet impératif (plus fréquemment employé que l'autre), est la voyelle finale ou. De même qu'en javanais, il suffit de supprimer la nasale initiale (qui donne le sens actif), pour rendre à un verbe son sens natif ou passif, de même en malgache, pour former un impératif passif...
Page 13 - Toute syllabe malgache se termine par une voyelle. Quand la syllabe finale d'une racine d'un des idiomes de l'archipel indien est une syllabe fermée, c'est-à-dire formée par une voyelle resserrée entre deux consonnes , la dernière de ces consonnes ne se retrouve pas dans le malgache, ou bien elle y est remplacée par l'une des trois syllabes k&, trä, nä.
Page xi - Mifanhatiâva ny velona] fa ny maty tsy nâmana ; fa ny maty momba ny maty, ary ny velona momba ny velona ; fa ny maty tsy azo hantenaina, fa ny velona no azo hantenaina. 3.
Page 12 - Le malgache n'admet pas le redoublement d'une consonne dépourvue de voyelle ; il n'admet pas non plus deux consonnes différentes se suivant immédiatement sans voyelle interposée, à moins qu'elles ne soient précédées de la nasale n, comme dans ndr, ntr, nts.
Page 14 - Samihafa ny lalàna sy ny làlana: ny iray tandremana, ny iray aleha (Bien différentes sont la loi et la voie : l'une est pour être observée, l'autre pour voyager.) l'accent ne cesse pas de porter sur la voyelle du mot racine.
Page 111 - Le verbe causatif exprime l'idée d'une cause qui agit sur un sujet pour lui faire produire l'action ou l'état marqué par le vepbe.
Page 121 - Ex. : raha teto hianao tsy maty ny anadahy ho (si vous aviez été ici, mon frère ne serait pas mort). Les...

Bibliographic information