Oeuvres complètes, Volume 11

Front Cover
Méquignon-Havard, 1825
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 504 - , qu'il a envisagé sa fin avec cet esprit de héros qui fut encore ici son caractère, et qui jamais ne fut plus grand , que quand il se trouva dans sa personne sanctifié par la religion : Spiritu magno. Les impies et les enfants du siècle , malgré la prétendue force d'esprit qu'ils affectent pendant la vie , laissent voir aux approches de la mort toute leur foiblesse. Ils sont désolés à la mort , parce qu'ils n'ont pas assez de force pour se résoudre à quitter la vie. Ils veulent à la...
Page 483 - ... résolu de suivre. Mais il est vrai aussi (première circonstance bien essentielle) que jamais son cœur ne se sentit si cruellement déchiré : et nous n'avons qu'à rappeler le souvenir des choses passées, pour lui rendre aujourd'hui cette justice, qu'au moins les...
Page 515 - Dieu vivant, prélat' que ce héros a distingué entre ses plus chers et ses plus confidents amis , aidez-nous à lui rendre devant Dieu le tribut solide de notre véritable gratitude ; et , par le sacrifice de l'Agneau sans tache que vous allez immoler, achevez de purifier ce cœur que toute la gloire du monde n'a pu remplir , parcequ'il étoit né pour cette gloire éternelle et incorruptible que Dieu prépare à ses élus.
Page 468 - ... si habile à profiter des conjonctures, à prévenir les desseins des ennemis presque avant qu'ils fussent conçus , et à ne pas perdre en vaines délibérations ces moments heureux qui décident du sort des armes ; cette activité que rien ne...
Page 405 - ... aussi chers que vénérables : le prince devant qui je parle l'a désiré, et il ne m'en falloit pas davantage pour lui obéir. Ce sera à vous , chrétiens , dans ce genre de discours qui m'est nouveau , de me supporter , et à moi d'y trouver de quoi vous instruire , et de quoi édifier vos ames.
Page 508 - Dieu une caution plus infaillible de ce qui lui resteroit à acquitter, que l'amitié de ce fils, sur laquelle il se repose. Se trompoitil? et, fondé sur cette amitié, n'avoit-il pas droit de s'assurer de tout? Mais achevons. Après avoir reçu son Dieu , plein de zèle et animé de cette ferveur qui est comme l'effet sensible du sacrement dans ceux qui le reçoivent bien disposés , il répand son ame en présence des siens.
Page 469 - ... ces soldats aguerris , ces officiers expérimentés, ces braves dans tous les ordres de la milice , qui se sont depuis signalés dans nos dernières guerres, et qui n'ont acquis tant d'honneur au nom français que parce qu'ils avaient eu ce prince pour maître et pour chef. Quel trésor dans un état d'y posséder un tel homme!
Page 180 - Tout ce qui est au monde est concupiscence de la chair, ou concupiscence des yeux, ou orgueil de la vie : libido sentiendi, libido sciendi, libido dominandi...
Page 465 - ... portèrent l'alarme et l'effroi jusque dans le cœur de l'Empire, et forcèrent enfin l'Allemagne à vouloir la paix aux conditions qu'il nous plut de la lui donner. Sans parler de cent autres actions que je supprime , et dont vous êtes bien mieux instruits que moi...
Page 511 - Ce don étoit réservé à une bouche plus sacrée et plus éloquente que la mienne. L'illustre et savant prélat qui vous a parlé avant moi , a déjà épuisé cette matière ; et après ce que vous avez ouï , c'est à moi de me taire ici , en me réduisant à cette seule parole de mon texte : Nequaquam , ut mori soient ignavi, mortuus est.

Bibliographic information