Chefs-d'œuvre de P. Corneille. Éd. stéréotype, Volume 1

Front Cover
1813
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 249 - L'amour de la vertu n'a jamais d'yeux pour l'âge : Le mérite a toujours des charmes éclatants; Et quiconque peut tout est aimable en tout temps.
Page 35 - Que je puis en jouir, c'est toi seul que je perds! Pour voir leur impuissance à réparer ta perte, Je te suis ; mène-moi dans quelque île déserte, Où, renonçant à tout, je, me laisse charmer De l'unique douceur de te voir, de t'aimer : Là, possédant ton cœur, ma gloire est sans seconde; Ce cœur me sera plus que l'empire du monde. Point de ressentiment de ton crime passé; Tu n'as qu'à dire un mot, ce crime est effacé. C'en est fait, tu le vois , je n'ai plus de colère.
Page 225 - Dans l'admiration qu'on a pour sa vertu , je trouve une manière de purger les passions, dont n'a point parlé Aristote, et qui est peut-être plus sûre que celle qu'il prescrit à la tragédie par le moyen de la pitié et de la crainte.
Page 200 - II regarde son trône, et rien de plus. Régnez, Rome vous craindra plus que vous ne la craignez. Malgré cette puissance et si vaste et si grande, Vous pouvez déjà voir comme elle m'appréhende, Combien en me perdant elle espère gagner, Parce qu'elle prévoit que je saurai régner.
Page 223 - La tendresse et les passions, qui doivent être l'âme des tragédies, n'ont aucune part en celle-ci: la grandeur de courage y règne seule, et regarde son malheur d'un œil si dédaigneux qu'il n'en saurait arracher une plainte. Elle y est combattue par la politique , et n'oppose à ses artifices qu'une prudence généreuse, qui marche à visage découvert, qui prévoit le péril sans s'émouvoir, et qui ne veut point d'autre appui que celui de sa vertu et de l'amour qu'elle imprime dans les cœurs...
Page 167 - La règle de la vraie et saine politique. Aussitôt qu'un sujet s'est rendu trop puissant, Encor qu'il soit sans crime , il n'est pas innocent : On n'attend point alors qu'il s'ose tout permettre ; C'est un crime d'état que d'en pouvoir commettre...

Bibliographic information