Revue de linguistique et de philologie comparée, Volume 14

Front Cover
Kraus Reprint Corporation, 1881
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 401 - Scepsius dicit, quoniam circa fontem arbor multa sit picea, quales Gallice vocentur padi, hoc nomen accepisse , Ligurum quidem lingua amnem ipsum Bodincum vocari, quod significet fundo carentem. Cui argumento adest oppidum iuxta Industria vetusto nomine Bodincomagum , ubi praecipua altitudo incipit.
Page 237 - III, § 439. • non plus que dans le grec pher-ô (sanscrit bâr-â-mi), où le suffixe a disparu lout entier, ne laissant pour indice de la relation que la caractéristique (ô) de la c'asse du verbe (1). Il apparaît donc manifestement que le phénomène dans lequel MM. Abel Hovelacque et Vinson ont été amenés à voir la flexion n'est que le moindre des accidents phonétiques qui ont atteint les racines pronominales agglutinées aux racines verbales, et les ont transformées en véritables...
Page 53 - ... 40 Celui qui vous reçoit me reçoit ; et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m'a envoyé. 41 Celui qui reçoit un Prophète, en qualité de Prophète, recevra une récompense de Prophète ; et qui reçoit un Juste; en qualité de Juste, recevra une récompense de Juste.
Page 228 - II n'est pas moins difficile en tout cas de reconnaître en quelle façon cette modification de la voyelle radicale apporte un changement quelconque à la signification même du mot. Y at-il bien ici une véritable flexion, une flexion au sens vrai du mot, c'est-à-dire, comme nous l'avons vu plus haut, une modification interne de la racine ? Le fait est possible, mais ce rapport n'est pas encore démontré. « Quant au second procédé de la variation des voyelles, il constitue à n'en pas douter...
Page 240 - Les langues sémitiques diffèrent profondément de toutes les autres par deux caractères : 1° la trilitléralité de leurs racines, lesquelles consistent exclusivement en consonnes ; 2° la modification de la signification et, dans une certaine mesure, l'expression de la relation par le changement interne des voyelles et par la réduction du radical disyllabique en un monosyllabe. Quand on sépare les éléments formatifs d'un groupe de mots sémitiques, il reste trois consonnes. Soit, par exemple,...
Page 265 - C'est là le point important. Grâce à la découverte du sanscrit et aux recherches dont cet événement a été le point de départ, la science du langage s'est fondée sur cette loi universelle et absolue : que les affinités grammaticales et lexiologiques existant entre un certain nombre de langues attestent une communauté originelle, et que ces langues forment une famille. C'est en vertu de cette loi que M. Weske a entrepris de reconstituer la langue mère des idiomes finnois, et que les linguistes...
Page 243 - ... 1° Les langues isolantes (chinois, annamite, siamois, birman, tibétain) ; 2° Les langues versionnelles (les langues sémitiques) ; 3° Les langues agglutinantes (toutes les langues qui ne sont point comprises dans l'une des quatre autres classes); 4" Les langues harmoniques (les langues ouralo-altaïques) ; 5° Les langues flexionnelles (les langues indo-européennes).
Page 133 - Pour les femmes, elles viuent en pareil et plus grand degoust, d'autant qu'elles n'ont la conuersation de leurs maris qu'à demy, & auec tous ces essays, doutes, incertitudes et longueurs, elles ne les tiennent aussi pour maris qu'à demy, n'en ayans le secours qu'il faudroit pour leurs familles & pour elles-mesmes : n'estant traictées en femmes qu'à demy, si bien que la pluspart trouuent à leur retour que les mères ont choisi et donné à leurs enfans vn autre père, en ayant faict vn présent...
Page 216 - ou dans la langue grecque, chaque racine est véritablement «ce que dit son nom, une racine, un germe vivant; car les «idées de rapport étant marquées par un changement interne, «la racine peut se déployer librement, prendre des développf«ments indéfinis, et, en effet, elle est quelquefois d'une ri«chesse admirable.
Page 245 - ... contestée. M. Whitney a très-bien dit, au sujet des particularités de la structure sémitique : t Si toutes les langues sont devenues ce qu'elles sont par voie de développement, il a dû en être de même du parler sémitique; si toutes sont parties de racines articulables formées d'une voyelle et d'une consonne (?), on ne doit point croire légèrement que le système sémitique n'est...

Bibliographic information