Correspondance de Bossuet, Volume 13

Front Cover
Hachette, 1920
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 60 - J'ai l'honneur d'attendre ses ordres, et d'être avec le plus profond respect, Monseigneur, De Votre Grandeur, Le très humble et très obéissant serviteur. MARTIN. Chez M. Maillet, Procureur, rue Quinquempoix, à Paris. Paris, ce 24 janvier 1744.
Page 110 - Je suis avec un profond respect, MONSEIGNEUR, Votre très humble et très obéissant serviteur, RACINE.
Page 67 - ... il aurait appris qu'ils reconnaissent pour tous les élus une préférence gratuite de la divine miséricorde, une grâce toujours prévenante, toujours nécessaire pour toutes les œuvres de piété ; et dans tous ceux qui les pratiquent, une conduite spéciale qui les y conduit. C'est ce qu'on ne trouvera jamais dans les semi-pélagiens. Que si on passe plus avant...
Page 307 - On examina si l'on pouvoit remédier à un si grand mal par des cartons ( car il faut toujours tenter les voies les plus douces ) ; mais il n'y eut pas moyen de sauver le livre, dont les mauvaises maximes se trouvèrent répandues partout ; et après un très-exact examen que je fis avec les censeurs, M. de la Reynie eut ordre de brûler tous les exemplaires, au nombre de douze ou quinze cents, nonobstant le privilège donné par surprise et sur le témoignage des docteurs.
Page 104 - ... sans que je puisse entendre pourquoi , vous ôtez toute autorité à la définition du concile vi , sur les deux Volontés de Jésus-Christ, encore que ce concile soit reçu en Orient et en Occident sans aucune difficulté. Tout le reste s'évanouira de même, ou ne sera appuyé que sur des fondemens arbitraires.
Page 195 - C'est là, dites-vous, l'unique espérance du christianisme. Mais il faut vous prier à votre tour de laisser sur la terre des gens qui s'opposent au torrent des abus, qui ne permettent point que l'autorité de l'Église soit avilie par de mauvaises pratiques, et qui ne souffrent point qu'on abuse des promesses de Jésus-Christ pour établir l'idole des erreurs : autrement c'est rendre l'assistance de Jésus-Christ, unique espérance des Chrétiens, très obscure et très incertaine. Joignez-vous...
Page 104 - ... premier à tomber par terre : tout ce qui a été fait , à remonter jusqu'aux décrets contre Bérenger , sera révoqué en doute , quoique reçu par toute l'Eglise d'Occident, et en Allemagne comme partout ailleurs : les conciles que nous avons célébrés avec les Grecs n'auront pas plus de solidité. Le second concile de Nicée , que l'Orient et l'Occident reçoivent d'un commun accord parmi les œcuméniques, tombera comme les autres. Si vous objectez que les Français y ont trouvé de la...
Page 101 - ... proposer. Les affaires de la religion ne se traitent pas comme les affaires temporelles, que l'on compose' souvent en se relâchant de part et d'autre, parce que ce sont des affaires dont les hommes sont les maîtres.
Page 107 - Ce concile nous servira à donner de solides éclaircissements de notre doctrine. La méthode que nous suivrons sera de nous expliquer sur les points où l'on s'impute mutuellement ce qu'on ne croit pas, et où l'on dispute faute de s'entendre. Cela se peut pousser si avant, que M. l'abbé de Lokkum a concilié actuellement les points si essentiels de la justification et du sacrifice de l'Eucharistie ; et il ne lui manque, de ce côté-là, que de se faire avouer.
Page 106 - Si mon écrit est égaré, comme il se peut, depuis tant d'années, il est aisé de vous l'envoyer de nouveau, et de vous convaincre par vos yeux de la vérité de tout ce que j'avance aujourd'hui. Pour moi, je puis vous assurer que je n'ai pas perdu un seul papier de ceux qui nous ont été adressés, à feu M.

Bibliographic information