Considérations sur les systèmes suivis en France dans l'administration des finances: et vues générales sur les élémens de la fortune publique; terminées par la proposition d'un nouveau plan de finances...

Front Cover
Guiraudet, 1824
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 102 - C'est à elle qu'on montre les grands mystères purs et la naissance même du Jour et de la Nuit. Car elle a des yeux pour ne pas voir et des oreilles pour ne pas entendre et une bouche qui est pour ne pas parler.
Page 390 - ... occupe , devait faire négocier à un taux élevé. « Tout est lié dans le bien comme dans le mal, dans le vrai comme dans le faux; entrez dans la bonne voie, tous les résultats sont bons; égarez-vons dans la mauvaise , tout vons tournera à mal.
Page 269 - Il peut gagner 33 pour cent avant que vous » rentriez dans le droit de le rembourser ; et » comme plus' ce nouvel effet montera, plus vous » accroîtrez la richesse publique en capitaux, et
Page 213 - Une administration prévoyante devait cher» cher les moyens les plus justes et les plus efii» caces pour faire cesser ce dommage : vous au» riez eu le droit de lui demander compte de son » incurie , si elle fût restée indifférente à des faits w trop liés à l'intérêt général et au développement » de la richesse publique, pour ne pas attirer toute » son attention. » L'intention est louable : Reste à savoir si le plan atteindrait le but; S'il ferait disparaître le dommage dont on...
Page 209 - Il place les limites dans lesquelles le ministre » chargé de l'opération pourra agir , et hors cles» quelles il ne lui sera plus permis de procéder. » La première de ces limites est dans l'intérêt » des rentiers ; ils de.vront tous avoir l'option en...
Page 228 - Vonlez-vous vivifier ces trois soutiens de notre prospérité, dirigez vers eux les capitaux, et faites qu'ils puissent les obtenir au moindre intérêt possible : pour atteindre ce but, cessez de leur faire , par le haut intérêt de vos rentes , une concurrence qu'ils ne sauraient soutenir. « Tout plan qui ne tirera pas des circonstances actuelles la réduction de l'intérêt des effets publics, manquera donc le but le plus important à la prospérité générale.
Page 266 - Si vous conserviez des 5 0/0 au pair, ce genre de placement ne leur convenant pas, ils réaliseraient au plus haut prix les bénéfices qu'ils ont faits depuis qu'ils nous ont fourni leurs capitaux ; et s'ils trouvent des acheteurs chez nous, il en résultera...
Page 299 - ... arrivée an pair : on devait penser qu'ayant atteint ce taux, elle s'y arrêterait, et que nous n'aurions pas immédiatement à lutter contre une hausse forcée par suite des circonstances qui nous étaient tout-à-fait étrangères. L'Angleterre, par exemple, opérant une réduction sur 75 millions de...
Page 355 - On exécute ma messe une première fois dans l'église de Saint-Roch. — Une seconde fois dans l'église de Saint-Eustache. — Je la brûle. Mon découragement devint donc extrême: je n'avais rien de spécieux à répliquer aux lettres dont mes...
Page 263 - Messieurs : la richesse publique ne s'affecte r> pas , elle s'augmente par de semblables résultats ; » et ce qui s'est passé sous nos yeux , depuis que » nous sommes entrés dans la voie du crédit, a » suffisamment prémuni contre ces préventions » surannées. » Ici nous devons rappeler que le dommage signalé par M. le Ministre des finances , et qu'il veut réparer, ne peut l'être, si les 3 pour cent s' elève

Bibliographic information