Oeuvres de d'Alembert, Volume 2

Front Cover
A. Belin, 1821
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 252 - ... heureux si, averti par ces cheveux blanes du compte que je dois - rendre de mon administration, je réserve au troupeau que je dois nourrir de la parole de vie les restes d'une voix qui tombe et d'une ardeur qui s'éteint ! i Bossuet se tint parole.
Page 502 - État , pour faire et pour défendre de vaines conquêtes au dehors. Au lieu de tirer de l'argent de ce pauvre peuple , il faudrait lui faire l'aumône et le nourrir.
Page 240 - Au sieur Chapelain, le plus grand poète français qui ait jamais été , et du plus solide jugement.
Page 206 - ... amoureux *, ce ne sera plus la même chose. Vive donc notre vieil ami Corneille ! Pardonnons-lui de méchants vers en faveur des divines et sublimes beautés qui nous transportent. Ce sont des traits de maître qui sont inimitables. Despréaux en dit encore plus que moi ; en un mot, c'est le bon goût • tenez-vous-y*.
Page 266 - Quand une fois on a trouvé le moyen de prendre la multitude par l'appât de la liberté, elle suit en aveugle, pourvu qu'elle en entende seulement le nom...
Page 503 - Les émotions populaires , qui étaient inconnues depuis si long-temps , deviennent fréquentes. Paris même, si près de vous , n'en est pas exempt. Les magistrats ' sont contraints de tolérer l'insolence des mutins , et de faire couler sous main quelque monnaie pour les apaiser.
Page 503 - Le peuple même (il faut tout dire) , qui vous a tant aimé, qui a eu tant de confiance en vous, commence à perdre l'amitié, la confiance et même le respect. Vos victoires et vos conquêtes ne le réjouissent plus; il est plein d'aigreur et de désespoir. La sédition s'allume peu à peu de toutes parts. Ils croient que vous n'avez aucune pitié de leurs maux, que vous n'aimez que votre autorité et votre gloire.
Page 408 - Rien n'est impossible à Votre Majesté : elle a voulu faire de mauvais vers, et elle ya parfaitement réussi.
Page 251 - L'éloge funèbre de Madame, enlevée à la fleur de son âge, et morte entre ses bras, eut le plus grand et le plus rare des succès, celui de faire verser des larmes à la cour. Il fut obligé de s'arrêter après ces paroles, «0 nuit désastreuse! nuit effroyable, où retentit tout à coup, comme un éclat de tonnerre, cette étonnante nouvelle : Madame se meurt, Madame est morte, etc.
Page 162 - L'académicien qui était alors directeur, continue Charles Perrault, alla, suivi de toute la compagnie en corps, haranguer le roi à Saint-Germain, à la suite du parlement, de la chambre des comptes et de la cour des aides.

Bibliographic information