Correspondance de Feńelon: archeveq̂ue de Cambrai, Volume 1

Front Cover
Ferra jeune, 1827 - 11 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

A la jeune duchesse de Mortemart Se détier de soimême et
61
Au même Il lexhorte à combattre son activité naturelle
69
Au vidame dAmiens Il ne croit pas que le Duc de Bourgogne doive
81
Au duc de Chevreuse Il lexhorte à éviter la curiosité lempresse
84
Au vidame dAmiens Il souhaite de le revoir bientôt avec la paix
87
Au vidame dAmiens Il lexhorte à se délier beaucoup de luimême
93
Au même Quelques avis sur le temps et la manière de faire loraison
99
Du Duc de Bourgogne à Fénelon Il lassure de la continuation de
116
Au duc de Chevreuse Il craint que Cambrai ne soit cédé
119
Du Duc de Bourgogne à Fénelon Il se réjouit dans lespérance
130
Au même Caractère et dispositions du comte de Bergheik motifs
138
Au même Condnite à tenir envers le cardinal de Noailles Inquié
155
les moyens dentrelenir lunion dans sa famille Page
171
Du duc de Chevreuse à Fénelon Sur un ouvrage manuscrit du prélat
177
Au duc de Chevreuse Même sujet que la précédente
185
Au même Vif intérêt quil prend à la santé et à la famille du
186
Au vidame dAmiens Il lui représente la patience et la misericorde
194
Au même Il lui apprend la unanière de soccuper dans loraison
200
Au duc de Chevreuse Sur la mort de larchevêque de Rouen frère
207
Du Duc de Bourgogne à Fenelon Il se réjouit de ce que les circon
213
témoigne un vif désir de son progrès spirituel
276
Du Duc de Bourgogne à Fenelon Il répond à quelquesuns des
283
Au même Il désire quon ménage une entrevue entre le Duc
302
Au duc de Chevreuse Sur le mariage projeté du duc de Luynes petit
327
Au duc de Chevreuse Sur les dernières propositions de paix faites
339
Au duc de Chevreuse Sur le siège dAire Dispositions de Fénelon
411
sans
418
Au duc de Chevreuse Quelques reproches au Duc de Bourgogne
424
Au vidame dAmiens Il lui indique quelques remèdes contre
432
Au même Affaires des évêques de Luçon et de La Rochelle et
438
Au duc de Chevreuse Sur laffaire de lévêque de Tournai et le
445
A Sur la mort du Dauphin fils de Louis XIV desseins de Dieu
452
Au même Projet de mémoires sur lautorité spirituelle Vices
458
Au même Sur la conduite que le duc de Beauvilliers doit tenir
464
Au même Caractère de plusieurs généraux
503
Au même Sur le caractère de lévêque de Meaux et sur lérection
510
Du duc de Chevreuse à Fénelon Observations du P Le Tellier
516
167 De Fénelon au duc de Chevreuse Nécessité de terminer sur la Theo
524
Au même Væux pour la paix Fénelon désire que le Dauphin
530
sur la doctrine du Dauphin Page
532
Au duc de Chevreuse Etat dabandon où se trouvent les frontières
538
Au même Ses inquiétudes sur la santé du Dauphin Recommanda
545
Au duc de Chaulnes Sur labandon à Dieu Inquiétudes de Fénelon
552
De Fénelon au duc de Chevreuse Il adresse au duc un projet
560
Au duc de Chaulnes Douleur de Fénelori de la perte du duc
571
Au même Il lui demande des nouvelles de sa famille et de sa con
577
Au même Quelques avis au duc pour sa perfection
582
Au même Il désire que le duc lui laisse encore ses enfans
591
Au même Il lui donne quelques avis sur le règlement de ses affaires
598
Du duc de Chevreuse à Fénelon Sur quelques reproches quon faj
609

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 41 - Vous aimerez le Seigneur votre Dieu de tout votre cœur, de toute votre âme, et de tout votre esprit. C'est là le plus grand et le premier commandement.
Page 248 - Quoniam angelis suis mandavit de te : * ut custodiant te in omnibus viis tuis. In manibus portabunt te : * ne forte offendas ad lapidem pedem tuum.
Page 110 - ... par vos malheurs, au lieu d'en être refroidie. Je pense avec un vrai plaisir au temps où je pourrai vous revoir; mais je crains que ce temps ne soit encore bien loin. Il faut s'en remettre à la volonté de Dieu, de la miséricorde duquel je reçois toujours de nouvelles grâces. Je lui ai été plusieurs fois bien infidèle depuis que je ne vous ai vu ; mais
Page 53 - D'ailleurs , vous avez un avantage que vous ne devez pas laisser perdre , qui est de parler de piété avec les personnes de votre famille qui en sont pleines. Quand ces petites conversations se font par épanchement de cœur, et avec une entière liberté , elles nourrissent l'âme, elles la fortifient, elles l'encouragent, elles la rendent robuste dans les croix , elles la soulagent dans ses tentations d'accablement , elles élargissent un cœur serré par la peine, elles le tiennent dans une certaine...
Page 110 - J'ai souffert bien des maux depuis ; mais un des plus grands a été celui de ne pouvoir point vous témoigner ce que je sentais pour vous pendant ce temps, et que mon amitié augmentait par vos malheurs au lieu d'en être refroidie.
Page 27 - ... cet amour; on s'attache au plaisir d'aimer, au lieu de ne s'attacher qu'à Dieu seul; et quand le plaisir diminue, cette piété de goût et d'imagination se dissipe, on se décourage, on croit avoir tout perdu, et on recule. Si Dieu vous donne ce goût pour vous faciliter les commencements de votre retour, il faut le recevoir; car il sait mieux que nous ce qu'il nous faut. Mais s'il ne vous le donne point, n'en soyez pas en peine; car le vrai et pur amour de Dieu consiste souvent dans une volonté...
Page 231 - Il faut néanmoins , monseigneur, vous dire que le public vous estime , vous respecte , attend de grands biens de vous , et sera ravi qu'on lui montre que vous n'avez aucun tort. Il croit seulement que vous avez une dévotion sombre...
Page 199 - ... de voir et de sentir pour se consoler. Il n'ya point de pénitence plus amère que cet état de pure foi sans soutien sensible : d'où je conclus que c'est la p'énitence la plus effective, la plus crucifiante, et la plus exempte de toute illusion.
Page 7 - Comment donner Jésus-Christ à ceux qui ne croient point le recevoir? Cependant je sais que, dans les lieux où les missionnaires et les troupes sont ensemble, les nouveaux convertis vont en foule à la communion. Ces esprits durs, opiniâtres et envenimés contre notre religion, sont pourtant lâches et intéressés. Si peu qu'on les presse, on leur fera faire des sacrilèges innombrables...
Page 17 - On attribue à un premier mouvement, à une légère négligence, à une petite faiblesse, ce qui est souvent l'effet et la marque d'une passion dominante et d'un cœur corrompu. On aime le monde et ce qui est dans le monde par une vraie affection, et l'on s'imagine qu'on n'a que des vues passagères qui ne laissent nulle impression dans le cœur. Qui est-ce qui peut discerner, mon cher seigneur, l'impression passagère que fait le monde sur une âme exposée à son commerce dangereux, d'avec l'affection...