L'église et l'état, Volume 2

Front Cover
Bureaux de Bibliothèque nouvelle et de la revue catholique de la jeunesse. Librairie classique, 1851
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 310 - Poitiers: ils refusèrent au pape le droit de diriger la conscience du roi, de lui faire des remontrances sur l'administration de son royaume, et de le punir par les censures ou l'excommunication, lorsqu'il violait ses serments (i).
Page 199 - Nous recevons les puissances humaines en leur rang, tant qu'elles n'érigent pas leurs volontés contre Dieu. Au reste, si toute puissance est de Dieu, à plus forte raison celle qui est préposée aux choses divines. Déférez à Dieu en nous, et nous déférerons à Dieu en vous. Que si vous ne déférez pas à Dieu, vous ne pouvez user du privilége de celui dont vous méprisez les droits.
Page 371 - Cette malheureuse déclaration l'agite, le tourmente , le brûle, pour ainsi dire ; il faut qu'il le change encore. Jamais content de ce qu'il a fait, il ne pense qu'à faire autrement, et...
Page 322 - ... résidante ou en son chef, qui est le Pape , ou en son corps, qui est le concile , de faire cette déclaration. Et non...
Page 195 - Les argu» ments deBellarmin, dit-il, qui, de la supposition » que les Papes ont la juridiction sur le spirituel , » infère qu'ils ont une juridiction au moins indirecte » sur le temporel , n'ont pas paru méprisables à » Hobbes même. Effectivement il est certain que » celui qui a reçu une pleine puissance de Dieu , » pour procurer le salut des âmes , a le pouvoir de » réprimer la tyrannie et l'ambition...
Page 175 - Voilà qu'en ce jour je t'ai établi sur les nations et sur les royaumes, pour arracher et pour détruire, pour perdre et pour dissiper, pour édifier et pour planter.
Page 307 - Philippe fut plein de séditions et de révoltes, parce que le peuple et clergé furent fort chargés ; à cause qu'on haussait et baissait les monnaies à contre-temps, et même qu'on les fabriquait de bas aloi , ce qui causait de grandes pertes aux particuliers , et ruinait tout le commerce. Le roi alla en personne en Languedoc et en Guyenne, pour apaiser les mouvements...
Page 148 - pas dépassé la liberté et la modestie des Apôtres, * nous qui n'accusons qu'après un long silence. Je » te dis hautement, Constance, ce que j'aurais dit » à Néron, ce que Décius et Maximien auraient » entendu de ma bouche : tu combats contre Dieu,
Page 309 - Avides de servitudes, ilsappe^ lèrent liberté, le droit de sacrifier jusqu'à leur conscience aux « caprices de leurs maîtres, et de repousser la protection qu'un «chef étranger et indépendant leur offrait contre la tyrannie.
Page 164 - Je vous donnerai les clefs du royaume des cieux; et tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.

Bibliographic information