Bulletin historique et littéraire, Volume 51

Front Cover
Agence centrale de la Société, 1902
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 426 - Mais il leur répondit : Ma mère et mes frères sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la pratiquent.
Page 389 - Croissy, écuyer, conseiller secrétaire du Roy, maison et couronne de France et de ses finances...
Page 96 - Rome, pour l'obtention des bulles et provisions apostoliques de ladite abbaye, et cependant pour assurance de sa volonté, le présent brevet, qu'elle a signé de sa main, et fait contresigner par moy ministre secrétaire d'Etat et de ses commandements et finances. Signé : Louis.
Page 154 - Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'Ordre établi par la loi.
Page 350 - Que Dieu se monstre seulement Et on verra soudainement Abandonner la place : Le camp des ennemis espars Et ses haineux de toutes parts Fuir devant sa face. Dieu les fera tous s'enfuir, Ainsi qu'on...
Page 350 - Et ses haineux de toutes parts Fuir devant sa face. Dieu les fera tous s'enfuir, Ainsi qu'on voit...
Page 170 - ... aux missions, aux séminaires, à la conversion des hérétiques et à la propagation de la foi dans toutes les parties du monde; à empêcher tous les scandales, toutes les impiétés, tous les blasphèmes...
Page 291 - La religion catholique, apostolique et romaine, continuera de jouir seule, dans notre royaume, du culte public, et la naissance, le mariage et la mort de ceux de nos sujets qui la professent ne pourront, dans aucun cas, être constatés que suivant les rites et usage de ladite religion autorisée par nos ordonnances.
Page 499 - Agréez encore, monsieur, de nouvelles assurances des sentiments d'estime, d'admiration et de respect avec lesquels j'ai l'honneur d'être, monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur.
Page 154 - Messieurs, ce n est pas même la tolérance que je réclame; c'est la liberté. La tolérance! le support! le pardon! la clémence! idées souverainement injustes envers les dissidents, tant qu'il sera vrai que la différence de religion, que la différence d'opinion n'est pas un crime.

Bibliographic information