Congrès archéologique de France

Front Cover
1853
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 132 - Les maladreries et les léproseries étaient-elles nombreuses dans le Laonnois? — At-on des notions précises sur l'origine et les ressources de quelques-unes d'entre elles?
Page 140 - ... à l'école bourguignonne , dans la forme générale des monuments et dans l'ornementation. — Ses limites géographiques. — Comparaison des produits de cette école , d'une part avec les édifices du Nord de la France , et d'autre part avec ceux de la Provence et des provinces méridionales. La Bourgogne n'occupe-t-elle pas , sur la .carte archéologique , une place analogue à celle qu'elle occupe sur la carte géographique ? 40.
Page 26 - Histoire des miracles qui se sont faits par l'entremise de la Sainte Vierge dans la première restauration de l'église de l'abbaye de...
Page 139 - De l'emploi le plus ancien de l'ogive en Bourgogne. — Signaler avec soin les nombreux monuments dans lesquels l'ogive se trouve alliée aux formes les plus caractérisées , et même les plus anciennes du style roman; tâcher de retrouver la date de construction de ces monuments mixtes ; indiquer dans quelles parties des édifices figure l'ogive, quelle est sa forme , si elle figure seule , ou si elle alterne avec des arcs en plein cintre. Ce mélange de l'ogive aux formes romanes les plus décidées...
Page 90 - ... à déposer les soupes et ragoûts sur du feu de charbon, dont les vapeurs et fumées s'exhalaient par un trou qui commence au-dessus de la voûte et monte jusqu'au-dessus du toit , où le tuyau est ouvert par les côtes et couvert par dessus pour garantir de la pluie. Cette cheminée...
Page 329 - La coupe que vous avez dérobée « est celle dans laquelle mon maître boit, et dont il se sert
Page 325 - ... sévissait sur la contrée, ils sauvèrent deux habitants d'un village voisin qui s'étaient réfugiés dans les fosses couvertes de leurs monolithes. Les objets de la première époque celtique , trouvés jusqu'à ce jour dans les tombeaux ou sur le territoire dela commune de Santenay , sont : 1«.
Page 84 - C'est sur le sommet de ce rocher escarpé , baigné à droite et à gauche par l'Armançon , qu'une forteresse a été bâtie. Elle se compose de quatre énormes tours placées à chacun des angles d'une vaste enceinte carrée , formée par des murailles épaisses et crénelées inaccessibles des deux côtés faisant face à la rivière.
Page 281 - Arhoisêtaitle siège d'une commanderiedeSt.-Jean-de-Jérusalem, dontrelevait celle de Besançon. Elle dépendait de la langue d'Auvergne. Les chevaliers y firent construire, en 1249, une église et un hospice à l'embranchement de deux chemins, dont l'un porte encore le nom de Chemin de St. -Jean.

Bibliographic information