Page images
PDF
EPUB

furent le berceau de notre sainte Religion, et il verra se raviver sa foi et son amour envers N. S. J.-C. A son retour, il aimera à faire part de ce qu'il aura vu et appris sur les Lieux parcourus par Notre Seigneur, sa Très-Ste Mère et les Bienheureux Apôtres. Il se rendra utile à la cause de la Terre-Sainte, encore trop délaissée aujourd'hui, en faisant naître dans le cœur de ceux qui l'écouteront une secrète affection pour ces Lieux bénis et surtout le désir d'entreprendre le plus saint pèlerinage de la terre.

3. Distance de France en Terre-Ste. - De Marseille à Jaffa, il y a 1,756 milles marins, équivalant à 3,252 kilomètres; et de Jaffa à Jérusalem on compte 60 kilom. On passe ordinairement 12 à 14 jours en voyage avant d'arriver à la Ville-Sainte. En chemin de fer on effectue, en trois heures et demie, le trajet de Jaffa à Jérusalem.

4. Durée du Pèlerinage.-Abstraction faite de tout ce qu'il n'est pas possible de prévoir à l'avance, la visite de la Terre-Sainte ne demande que 28 jours, employés soit en voyages ou excursions, soit en visites, soit enfin à se reposer des fatigues de la veille. D'après ce calcul, si on ajoute aux 28 jours que dure le pèlerinage, le nombre des jours de l'aller et du retour, on saura au juste combien devra durer le voyage complet.

5. Dépense du Pèlerinage. La dépense d'un pèlerinage en Terre-Sainte ne peut être indiquée que d'une manière approximative. Pour les Pèlerins qui aimeraient à faire des excursions extraordinaires, les frais de voyage n'ont pour ainsi dire pas de limites. Mais ceux qui ne veulent pas s'écarter des routes indiquées dans ce Guide, c'est-à-dire, des routes habituellement parcourues par les Pèlerins, ceux-là, dis-je, peuvent facilement faire leur budjet en consultant d'une part le tarif des Paquebots que je donne plus loin, et en calculant d'autre part les frais selon la première ou la seconde manière de voyager, que j'indique en parlant du Drogman.

6. Société pour le Pèlerinage.. 1° PEUT-ON VOYAGER SEUL EN TERRE-STE? Pendant le jour, le pays est assez tranquille pour permettre à un pèlerin, en compagnie de son drogman, de circuler librement par les chemins ordinairement fréquentés. Quant à la nuit, je dois prévenir les voyageurs que les chemins sont quelquefois peu sûrs, à cause des Bédouins et des voleurs.

2° VAUT-IL MIEUX VOYAGER SEUL QU'EN COMPAGNIE? Il est agréable et souvent très utile d'avoir un compagnon de route; mais quel soin, quelle rigueur même ne doit-on pas apporter dans le choix qu'on en fait! Pour avoir accepté trop légèrement tel compagnon, j'ai vu souvent des pèlerins se trouver dans les plus grands embarras et achever dans la tristesse un pèlerinage qu'ils avaient commencé avec joie.

Tableau à consulter

concernant la Société de Pèlerinage.

NOMBRE DE PÈLERINS.

[blocks in formation]

CONSIDÉRATION SUR LE VOYAGE.

On peut voyager seul, mais les dépenses sont grandes.

Le voyage est plus agréable et se fait dans de meilleures conditions.

Le voyage est préférable sous tous les rapports.

Les dépenses diminuent peu: on se connait moins, et on s'accorde plus difficilement.

Ce mode est plus économique; mais comme la caravane est le plus souvent composée de pèlerins de différentes nations, conditions et opinions, on s'accorde rarement bien. De plus, le nombre des jours du voyage étant déterminé d'avance, quoi qu'il arrive, la caravane continue sa route. Si un Pèlerin vient à être indisposé, on le laisse dans le Couvent ou l'Hôpital le plus voisin; mais la part du reliquat, qui lui est fidèlement remise, se trouve alors insuffisante pour que, seul, il puisse continuer son pèlerinage dans les mêmes conditions.

7. Epoque la plus favorable pour le Pèlerinage. — En général, on peut voyager en Palestine durant toutes les saisons de l'année. Cependant, comme il est bon parfois de prendre quelques précautions, j'ai cru utile de mettre sous les yeux des Pèlerins le tableau suivant.

Tableau à consulter

avant d'arrêter définitivement le jour de son départ.

[blocks in formation]

4. Saison moins agré-/ 1. Chemins ordinaire- (Deuxième moitié de Dé

[blocks in formation]

8. Ordre suivant lequel il vaut mieux visiter la Terre-Ste.- En général, quoiqu'il soit assez indifférent de commencer, par un lieu ou par un autre, la visite de la TerreSainte, cependant il est plus avantageux de se rendre directement à Jérusalem par Jaffa, parce que, si l'on débarque à Caïfa ou à St-Jean-d'Acre, outre qu'on se procure difficilement une monture, le drogman devient absolument indispensable, dès le début du pèlerinage; or, dans ces deux localités, il n'y en a aucun. Toutefois on pourrait trouver un simple guide.

9. Préparation au Pèlerinage. -1° LECTURE. Le Pèlerinage des Lieux-Sts, pour être fructueux, demande à être préparé, quelque temps à l'avance, par la lecture d'un bon abrégé de l'Ancien Testament et des Saints Evangiles. Sans cela le temps et l'argent, qu'on y aura consacrés, risquent fort d'être dépensés en pure perte.

2o DEVOIR QU'IMPOSE LA VISITE DE LA TERRE-STE. Par ses grands souvenirs religieux, par les grandes scènes de la nature, par la nouveauté et la diversité de ses populations, la Terre-Sainte doit inspirer autre chose qu'un simple attrait de curiosité et de pure distraction. Ici, même le touriste frivole doit de toute nécessité devenir un voyageur sérieux et un pieux pèlerin. Son but et son désir doivent être, non-seulement de rapporter de ce pèlerinage des connaissances plus étendues et plus approfondies des Lieux qui furent le berceau de notre Sainte Religion, mais surtout de raviver sa foi et son amour envers N. S. J.-C.

3 ESPRIT DANS LEQUEL ON DOIT VISITER LES STS-LIEUX. Nous recommandons, spécialemeut à tout Pèlerin Chrétien, de faire abstraction des passions et des vanités du monde, de préparer son âme aux grandes et salutaires impressions, que la vue des Saints-Lieux produira sur lui. Nous l'invitons à prêter une oreille attentive à la voix de sa conscience, qui parlera à son cœur dans les pieux Sanctuaires, surtout lorsqu'il se trouvera en présence du divin Tombeau qui, peut-être, aura à lui reprocher son indifférence ou même son endurcissement dans le péché. Enfin, si l'on veut vraiment profiter de la visite des Lieux-Saints, dit M. de Chateaubriand: « Il faut que l'esprit << se trouve exempt de toute prévention et peu disposé à de < vaines disputes; autrement on ne respirera que froideur et ◄ indifférence, en présence de ce qu'il y a de plus grand et <de plus auguste dans le monde entier.... >

§ 2. PLAN DU PÈLERINAGE.

1. Plan Général.

I. Tracé du plan. Avant d'entreprendre ce grand pèlerinage, il importe, tout d'abord, d'en tracer le plan d'une manière au moins générale; car un plan bien préparé épargne toujours du temps, des fatigues, et diminue de beaucoup les dépenses. A l'aide de ce Guide, il ne sera pas difficile à chaque

Pèlerin, de déterminer exactement d'avance les journées de marche et les endroits où il devra s'arrêter pour passer la nuit. 2. Répartition du temps. 1° DÉTERMINER AVANT LE DÉPART QUELS LIEUX ON VEUT VISITER. Tous les Lieux Saints n'ayant pas le même intérêt, et plusieurs offrant certaines difficultés, il faut avoir soin de déterminer, avant le départ, si l'on se propose de faire un voyage partiel ou un voyage d'ensemble; si l'on veut séjourner un certain temps dans les localités qui renferment les principaux Sanctuaires, ou bien si l'on se contentera d'en prendre un aperçu général et assez rapide. 2o MOYEN FACILE DE FAIRE LA RÉPARTITION DU TEMPS. A l'aide de la table synoptique placée ci-dessous, et dans laquelle je donne les voyages et les excursions qui sont à faire en TerreSainte, il sera facile à chaque Pèlerin de tracer soi-même, avant de partir, tout son itinéraire. Cependant je dois faire remarquer, que dans ce tableau je ne comprends ni le repos, ni le séjour plus ou moins prolongé des Pèlerins dans telle ou telle localité, en dehors du temps nécessaire pour visiter les Sanctuaires, mais simplement le temps qu'il faut employer, pour se rendre d'une localité à une autre, à l'exception toutefois de Jérusalem qui demande quelques jours de résidence, pour pouvoir en faire une visite complète.

« PreviousContinue »