La doctrine du miracle chez Thomas d'Aquin: Deus in omnibus intime operatur

Front Cover
Vrin, 2005 - 162 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
Dans le conflit qui l'oppose a Siger de Barbant et aux autres aristoteliciens radicaux de l'Universite de Paris, Thomas d'Aquin (1225-1274) engage toute sa personne et toutes ses energies, sachant bien qu'il en va de l'integration ou du rejet d'Aristote. Le conflit deborde la seule interpretation des textes du Stagirite au sujet de l'unicite de l'intellect ou encore de la doctrine sur les accidents eucharistiques: il touche l'activite meme de Dieu dans le monde, ses interventions miraculeuses tout particulierement. L'enjeu n'est pas tant la reconnaissance de l'existence des miracles par les artiens - les artiens les acceptent au nom de leur foi -, mais la place de ceux-ci dans le champ rationnel. En effet, pour eux, les miracles ne servent pas a confirmer la foi, ils sont plutot objets de foi. En cela leur attitude ressemble a celle des modernes pour qui les miracles constituent plutot un obstacle a la foi. Ce contexte precise, apparait dans toute son ampleur l'importance de la doctrine du miracle chez l'Aquinate, presentee ici suite a une recherche doctorale menee a l'Universite de Munich sous la direction du Prof. Dr. Ulrich Horst.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

UNE INVITATION À CROIRE
91
LES CRITÈRES DU MIRACLE
123
SYNTHÈSE ET CONCLUSION
137

Common terms and phrases

Bibliographic information