Revue des sciences philosophiques et théologiques, Volume 5

Front Cover
Librairie Philosophique J. Vrin, 1911
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 720 - L'éclaircissement de cette différence doit nous faire plaindre l'aveuglement de ceux qui apportent la seule autorité pour preuve dans les matières physiques, au lieu du raisonnement ou des expériences ; et nous donner de l'horreur pour la malice des autres, qui emploient le raisonnement seul dans la théologie, au lieu de l'autorité de l'Écriture et des Pères1.
Page 305 - ... le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi , mais pour servir et donner sa vie, pour la rédemption de plusieurs.
Page 299 - Si quis hoc Adae peccatum, quod origine unum est et propagatione, non imitatione transfusum omnibus, inest unicuique proprium, vel per humanae naturae vires, vel per aliud remedium asserit tolli, quam per meritum unius mediatoris Domini nostri Jesu Christi, qui nos Deo reconciliavit in sanguine suo, factus nobis...
Page 101 - Au-dessus des étoiles de Dieu J'élèverai mon trône ; Je m'assiérai sur la montagne sacrée Au fond du septentrion, Je monterai sur les sommets des nues, Je serai l'égal du Très-Haut...
Page 223 - II n'est donc point conforme à la vérité, ni aux principes de saint Thomas, de croire qu'on puisse équilibrer et justifier toute la synthèse mentale en ne faisant appel qu'aux éléments représentatifs de la conscience, ni de parler de l'appréhension conceptuelle de l'être comme si elle ne contenait, en son noyau même, aucunes ténèbres, comme si elle était ce qu'on a si bien nommé « une appréhension immédiate et saturante de la réalité concrète
Page 430 - Sorel. un manifeste signifiant aux modernes que la principale préoccupation des philosophes doit être de réfléchir sur les mystères de la vie... Une conséquence évidente de cette nouvelle attitude de la philosophie est de rapprocher celle-ci de l'art et de la religion; et nous retrouvons ainsi une des plus fécondes intuitions de Hegel.
Page 295 - ... vaine; qu'arriver à; leur imposer dans leur conduite un niveau plus relevé était chose irréalisable ; que, pour le plus grand nombre, tout le profit qu'ils pouvaient tirer de la Loi religieuse concernait leur existence présente, et consistait à jouir d'une vie facile sans être lésés par autrui dans la possession des. choses qu'ils considéraient comme leur appartenant...
Page 311 - C'est en cela que Dieu a fait paraître son amour envers nous, en ce qu'il a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. 10. Et cet amour consiste en ce que ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, mais que c'est lui qui nous a aimés le premier, et qui a envoyé son fils comme la victime de propitiation pour nos péchés.

Bibliographic information