Recherches sur Pierre l'Hermite et la croisade

Front Cover
Vve J. Renouard, 1856 - 288 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 192 - La roïne ne fit pas que courtoise Qui me reprist, elle et ses fiex li rois ; Encoir ne soit ma parole françoise, Si la puet-on bien entendre en françois. Ne cil ne sont bien appris ne cortois Qui m'ont repris, se j'ai dit mot d'Artois, Car je ne fus pas norriz à Pontoise.
Page 152 - ... de la première croisade. Mais le » caveau est vide : aucune inscription ; aucune tombe. La pierre » tumulaire a été renversée et brisée. Cependant un saint respect » vous saisit en visitant le souterrain désert. Les Belges, trop » longtemps oublieux de leurs grands souvenirs, se réveillent » enfin dans leur indépendance ; le moment n'est-il pas venu de » consacrer de nouveau ces lieux, où vécut et mourut un homme » extraordinaire? Oui, nous l'espérons au moins , le voyageur...
Page 142 - Les historiens modernes étaient unanimes pour placer à Amiens le berceau » du promoteur des Croisades. On n'aurait jamais songé à lui contester cet » honneur, lorsqu'il ya quelques années , la découverte d'un ancien manuscrit » vint éveiller quelques doutes. » ? Comment ! la tradition sort de toutes les bouches, et il faut qu'un manuscrit vienne éveiller quelques doutes! Avouez, messieurs, que voilà une tradition qui ressemble furieusement à la Belle au bois dormant.
Page 160 - De nos jours encore, le mot français petit se traduit en picard par tchou (2), que les habitants seuls de la Picardie prononcent ainsi et que les Français des autres provinces prononcent tiot ou petiot, expressions qui se rapprochent plus du français moderne que de la langue d'oil. Il ya dans l'expression picarde, prise en bonne part , quelque chose de plus amical que dans le mot petit; et, prise en mauvaise part, elle semble rapetisser l'individu davantage.
Page 142 - C'est à elle qu'on montre les grands mystères purs et la naissance même du Jour et de la Nuit. Car elle a des yeux pour ne pas voir et des oreilles pour ne pas entendre et une bouche qui est pour ne pas parler.
Page 45 - L'étude des lettres, le métier des armes, le célibat, le mariage, l'état ecclésiastique, ne lui avaient rien offert qui pût remplir son cœur et satisfaire son âme ardente. Dégoûté du monde et des hommes, il se retira parmi les cénobites les plus austères. Le jeûne, la prière, la méditation, le silence de la solitude exaltèrent son imagination. Dans ses visions il entretenait un commerce habituel avec le ciel, et se...
Page 124 - ... l'exécuteur de mes intentions, sans que ni le péril que je puis courir, ni la ruine de ces provinces , ni celle des autres états qui me restent, puissent m'empêcher d'accomplir ce qu'un prince chrétien et craignant Dieu est tenu de faire pour son saint service et le maintien de la foi catholique...
Page 124 - Vous l'assurerez aussi que je tâcherai d'arranger les choses de la religion, aux Pays-Bas, si c'est possible, sans recourir à la force, parce que ce moyen entraînera la totale destruction du pays, mais que je suis déterminé à l'employer cependant, si je ne puis d'une autre manière régler le tout comme je le désire; et, en ce cas, je veux...
Page 245 - ... qui avez répandu le sang innocent, qui devez maintenant donner tout le vôtre. Vous qui avez tant de fois déchiré le Christ en mille pièces, recevez à votre" tour les châtimens que font retomber sur vous les membres du Christ.
Page 132 - Un cilice, qui nous a paru tissu de poils de chameau , envelop» pait les reins. On transporta ces restes avec pompe, et on les descendit dans » la crypte de l'église au bruit de toutes les cloches, avec solennité de messes, » l'abbé et le prieur célébrant en personne les offices des morts. D'après l'an» tique usage, on plaça dans sa tombe un calice de plomb plein de vin pur, en

Bibliographic information