Dissertations sur la sainte Bible

Front Cover
Chez J.J. Blaise, Librarie : Imprimé, par autorisation du roi a l'imprimerie royale, 1828
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xxvi - Depuis ce temps l'ambition s'est jouée, sans aucune borne, de la vie des hommes : ils en sont venus à ce point de s'entre-tuer sans se haïr : le comble de la gloire et le plus beau de tous les arts a été de se tuer les uns les autres.
Page xi - UNIVERSELLE. 187 souverain , il la tourne , il la façonne , il la meut sans peine : tout dépend immédiatement de lui ; et si, selon l'ordre établi dans la nature , une chose dépend de l'autre , par exemple , la naissance et l'accroissement des plantes , de la chaleur du soleil , c'est à cause que ce même Dieu, qui a fait toutes les parties de l'univers, a voulu les lier les unes aux autres , et faire éclater sa sagesse par ce merveilleux enchaînement.
Page 217 - ... aujourd'hui les plus connus; qu'elle a, au contraire, mis à sec le fond de la dernière mer...
Page x - Mais l'Ecriture nous fait voir la terre revêtue d'herbes et de toutes sortes de plantes avant que le soleil ait été créé, afin que nous concevions que tout dépend de Dieu seul. Il a plu à ce grand ouvrier de créer la lumière...
Page xl - lion. Mon fils, tu es allé au butin; tu t'es reposé comme un « lion et comme une lionne. Qui osera le réveiller?
Page xv - Dieu souffle à la manière des animaux ; ne croyons pas que notre âme soit un air subtil, ni une vapeur déliée. Le souffle que Dieu inspire, et qui porte en lui-même l'image de Dieu, n'est ni air ni vapeur. Ne croyons pas que notre âme soit une portion de la nature divine, comme l'ont rêvé quelques philosophes.
Page xxvii - ... forcé la nature à sortir de ses lois les plus constantes, il a continué par là à montrer qu'il en était le maître absolu, et que sa volonté est le seul lien qui entretient l'ordre du monde. C'est justement ce que les hommes avaient...
Page xxviii - ... l'idée véritable de l'empire suprême de Dieu maître tout-puissant de ses créatures , soit pour les tenir sujettes aux lois générales qu'il a établies , soit pour leur en donner d'autres quand il juge qu'il est nécessaire de réveiller par quelque coup surprenant le genre humain endormi.
Page xvi - II donne un précepte à l'homme pour lui faire sentir qu'il a un maître ; un précepte attaché à une chose sensible , parce que l'homme étoit fait avec des sens; un précepte aisé , parce qu'il vouloit lui rendre la vie commode, tant qu'elle seroit innocente. L'homme ne garde pas un commandement d'une si facile observance ; il écoute l'esprit tentateur , et il s'écoute lui-même , au lieu d'écouter Dieu uniquement : sa perte est inévitable.

Bibliographic information