Bibliothèque germanique, ou Histoire littéraire de l'Allemagne et des pays du nord, Volumes 23-24

Front Cover
1732
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 121 - Méfie, qu'il fût inftruit à faire le figne de la Croix , & à fe mettre à genoux dans la contenance d'un Homme qui prie, il n'avoit jamais joint à tout cela aucune intention , ni compris celle que les autres y joignoient. Il ne favoit pas bien diftinâement ce que c'étoit que la mort , & il n'y penfoit jamais.
Page 121 - Il fut ces trois ou quatre mois «à écouter fans rien dire, s'accoutumant à répéter tout bas les «paroles qu'il entendoit, & s'afFermiflànt dans la prononciation & dans les idées attachées aux mots. Enfin il fe crut en état de rompre le filence, & il déclara qu'il parloit, quoique ce ne fût encore qu'imparfaitement.
Page 227 - Germanique ou Histoire litteraire de l'Allemagne, de la Suisse et des pays du Nord
Page 161 - Religion, et qu'il n'y avoit ni Superstition, ni Idolâtrie dans leur Culte; les Fidèles de ladite Confession, qui par un Esprit d'Amitié et de Paix se joindraient à la Communion de nos Eglises dans ce Roiaume, pourroient sans faire aucune Abjuration, être reçus avec nous à la Table du Seigneur.
Page 115 - IVfage ,Age de l'ouïe & de la langue, ne peut pas faire voir par des marques moins douteufes qu'il croit un Dieu Créateur & Sauveur des hommes, que notre Peintre muet le fait voir. Il a une grande idée des Rois & des Princes, & il...
Page 189 - Je fis accroire à mes gens que je voulois aller faire un voyage dans cette mer par pure...
Page 189 - ... mon lieutenant Devefe à ma place , je pris congé d'eux, non fans beaucoup de larmes & de foupirs. Mes femmes s'opposèrent tant qu'elles purent à mon deflein, mais voyant que j'étois inébranlable, elles fe confolèrent dans l'efpérance de mon retour. Je partis donc de Sévarinde l'an...
Page 140 - Littérature , & le Droit, il excella dans tous ces divers genres d'érudition Une foule de Difciples...
Page 117 - Mais il me défabufa bien- tôt en me montrant qu'il ne croyoit qu'un feul vrai Dieu , & qu'il ne défignoit la Divinité par le Père, le Fils, & la Colombe, que parce que c'étoient les Symboles de la Divinité. Il a fur -tout un amour ardent pour Jefus Chrift, fachant fort bien qu'il eil une perfonne Divine , & qu'il eft mort pour nous à la Croix.
Page 138 - Pro-Redeur de l'Univerfité, dont il a été revêtu plus d'une fois, on aura de la peine à comprendre, qu'il ait trouvé le moyen de compofer , comme il a fait , un nombre a-flfez con/îdciablc de bons livres.

Bibliographic information