Le Christianisme et ses origines, Volume 3

Front Cover
C. Lévy, 1878
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xxii - Console-toi, tu ne me chercherais pas, si tu ne m'avais trouvé. Je pensais à toi dans mon agonie, j'ai versé telles gouttes de sang pour toi.
Page 204 - Que peuvent contre lui tous les rois de la terre : En vain ils s'uniraient pour lui faire la guerre : Pour dissiper leur ligue il n'a qu'à se montrer; II parle, et dans la poudre il les fait tous rentrer. Au seul son de sa voix la mer fuit, le ciel tremble...
Page 362 - Quelle Jérusalem nouvelle Sort du fond du désert brillante de clartés, Et porte sur le front une marque immortelle? Peuples de la terre, chantez. Jérusalem renaît plus charmante et plus belle. D'où lui viennent de tous côtés Ces enfants qu'en son sein elle n'a point portés?
Page 262 - Jésus-Christ errants sur la face de l'univers , enfants arrachés à leurs pères , prisons remplies de confesseurs, galères regorgeant de martyrs, sang de nos compatriotes répandu comme de l'eau , cadavres vénérables , puisque vous servîtes de témoins à la religion , mais jetés à la voirie et donnés aux bêtes des champs et aux oiseaux des cieux pour pâture , masures de nos temples, poudre, cendre, tristes restes des maisons consacrées à notre Dieu , feux , roues...
Page 303 - Nos superbes vainqueurs, insultant à nos larmes, Imputent à leurs dieux le bonheur de leurs armes, Et veulent aujourd'hui qu'un même coup mortel Abolisse ton nom, ton peuple et ton autel.
Page 263 - J'ai révélé mon cœur au Dieu de l'innocence ; II a vu mes pleurs pénitents ; II guérit mes remords, il m'arme de constance. Les malheureux sont ses enfants. Mes ennemis riant, ont dit dans leur colère : Qu'il meure et sa gloire avec lui ! Mais à mon cœur calmé le Seigneur dit en père : Leur haine sera ton appui.
Page 493 - Vous nous faites mourir , nous qui ne croyons » que ce que vous croyez , parce que nous ne croyons pas tout » ce que vous croyez. Nous suivons une religion que vous savez » vous-mêmes avoir été autrefois chérie de Dieu : nous pensons » que Dieu l'aime encore , et vous pensez qu'il ne l'aime plus ; » et parce que vous jugez ainsi , vous faites passer par le fer et...
Page 264 - Mes ennemis, riant, ont dit dans leur colère : Qu'il meure, et sa gloire avec lui ! Mais à mon cœur calmé le Seigneur dit en père : Leur haine sera ton appui. A tes plus chers amis ils ont prêté leur rage : Tout trompe ta simplicité ; Celui que tu nourris court vendre ton image, Noire de sa méchanceté.
Page 221 - Et je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau, j'ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair.
Page 266 - Il avait un amour sensible pour tout l'office divin, mais surtout pour toutes les petites heures, parce qu'elles sont composées du psaume cent dix-huit, dans lequel il trouvait tant de choses admirables qu'il sentait de la délectation à le réciter, et quand il s'entretenait avec ses amis de la beauté de ce psaume, il se transportait en sorte qu'il paraissait hors de lui-même...

Bibliographic information