Prédication du christianisme: ou Vérités de la religion chrétienne, exposées dans une suite de sermons et de prières

Front Cover
chez J. J. Paschoud, 1804
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 556 - Malheureux que je suis ! Qui me délivrera de ce corps de mort...
Page 903 - Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu'il avait créée en la faisant.
Page 487 - Élohîm acheva au septième jour son œuvre, qu'il avait faite ; et au septième jour il se reposa de toute son œuvre, qu'il avait faite. 3. Et Élohîm bénit le septième jour et le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre, qu'Élohîm avait créée en la faisant.
Page 637 - ... 16 Dans peu de temps vous ne me verrez plus ; et un peu de temps après, vous me reverrez, parce que je m'en vais à mon Père.
Page 900 - Je prends aujourd'hui à témoins contre vous les cieux et la terre, que j'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis donc la vie, afin que tu vives, toi et...
Page 901 - Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C'est là le premier et le plus grand commandement. Et voici le second qui lui est semblable : tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Page 764 - Seigneur , se lèvera le soleil de justice qui porte la santé dans ses rayons...
Page 793 - Alors paraîtra dans le ciel le signe du Fils de l'homme ; toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine, et elles verront le Fils de l'homme venir sur les nuées du ciel avec une grande puissance et une grande gloire.
Page 905 - Mon cœur a tressailli d'allégresse dans le Seigneur , et mon Dieu m'a comblée de gloire.
Page 897 - Savoir, l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous le connaissez, parce qu'il demeure avec vous, et qu'il sera en vous.

Bibliographic information