Revue des études rabelaisiennes

Front Cover
H. Champion., 1912
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 232 - Tertullien, parce qu'il nous montre encore quelque forme humaine, ne lui demeure pas longtemps : il devient un je ne sais quoi, qui n'a plus de nom dans aucune langue; tant il est vrai que tout meurt en lui, jusqu'à ces termes funèbres par lesquels on exprimait ses...
Page 481 - DU DICTIONNAIRE DE L'ACADÉMIE FRANÇAISE, publié sous la direction d'un membre de l'Académie française avec la collaboration de MM.
Page 158 - Or, quant à mon ancestre, il a tiré sa race D'où le glacé Danube est voisin de la Thrace : Plus bas que la Hongrie, en une froide part, Est un seigneur nommé le Marquis de RONSART, 1 En tête de l'édition des Œuvres choisies, de 1828.
Page 231 - Il est aussi absurde de dire qu'un homme est un ivrogne parce qu'il décrit une orgie, un débauché parce qu'il raconte une débauche, que de prétendre qu'un homme est vertueux parce qu'il a fait un livre de morale ; tous les jours on voit le contraire.
Page 170 - L'Ironie et la Pitié sont deux bonnes conseillères : l'une, en souriant, nous rend la vie aimable : l'autre, qui pleure, nous la rend sacrée.
Page 218 - Mon père tenait à la fois de Montaigne, de Rabelais et de l'oncle Toby par sa philosophie, son originalité et sa bonté. Comme l'oncle Toby, il avait aussi une idée prédominante. Cette idée chez lui était la santé. Il s'arrangeait si bien de l'existence, qu'il voulait vivre le plus longtemps possible. Il avait...
Page 314 - Sebillet, comme elle est la plus difficile, aussy est-elle moins usitée : et ne laisse pourtant à estre la plus élegante, comme celle qui fait cest unison et resemblance plus égale et de ce plus poignante l'ouye.
Page 117 - ... ce fut Gargantua son père. Car, voyant d'un côté sa femme Badebec morte, et de l'autre son fils Pantagruel né, tant beau et tant grand, ne savait que dire ni que faire, et le doute qui troublait son entendement était à savoir s'il devait pleurer pour le deuil de sa femme, ou rire pour la joie de son fils.
Page 218 - ... d'une façon pantagruélique. Quatre bouteilles de vin blanc de Vouvray, un des plus capiteux qu'on connaisse, n'altéraient en rien sa forte cervelle et ne faisaient que donner un pétillement plus vif à sa gaieté. Que de bons contes il nous fit au dessert ! Rabelais, Beroalde de Verville, Eutrapel, le Pogge, Straparole, la reine de Navarre et tous les docteurs de la gaie science eussent reconnu en lui un disciple et un maître...
Page 213 - ... épées que nous soulevons à peine, avec des armures qui nous feraient tomber sur nos genoux.— Querelles de théologie, émeutes, duels, enlèvements, aventures périlleuses , repues franches dans les cabarets. — Sonnets à l'italienne, madrigaux en grec sur une puce, savantes scholies sur un passage obscur, débauches effrénées avec les grandes dames ou les petites bourgeoises : quel mélange inouï, quel inconcevable chaos! — Le sang et le vin coulent à flots, on s'engueule en excellent...

Bibliographic information