Choix littéraire, Volumes 9-10

Front Cover
Chez C. Philibert, 1757
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 111 - Jérusalem à Antioche, que le mais les obligea d'y retourner pour arrêter les progrès de la contradiction. Inutilement , le mais a toujours été le plus fort. Après avoir fait la guerre à la paix avec la plume, il...
Page 182 - Je vous prie , foyez circonfpeft , mais non pas trop; foyez-le cependant lorfque vous avez trop bu , lorfque vous êtes près de la femme d'autrui , & quand vous vous trouvez parmi des voleurs. » Ne vous moquez point , ne riez point de votre hôte , ou d'un étranger : ceux qui...
Page 46 - ... même perdu sa queue à la bataille; quand pour nous peindre la bonne intelligence des chiens et des chats, il nous dit, Ces animaux...
Page 180 - ... d'un homme puiflant, ni à un champ nouvellement femé. * La paix entre des femmes malignes, eft comme fi vous vouliez faire marcher fur la glace un cheval qui ne feroit pas ferré , ou comme fi vous vous ferviez d'un cheval...
Page 35 - La Fontaine a ouï dire ce qu'il raconte, mais il l'a vu, il croit le voir encore. Ce n'est pas un poète qui imagine, ce n'est pas un conteur qui plaisante; cest un témoin présent à l'action, et qui veut vous y rendre présent vous-même; son érudition, son éloquence, sa philosophie, sa politique , tout ce qu'il a d'imagination,.
Page 11 - Europe la pratique de quelques fiècles , de vouer les enfans au célibat dès l'âge de cinq ans , & d'emprifonner dans le cloître les frères du prince héritier, comme on les égorge en Afie. Tantôt c'eft le fang le plus pur : n'y at-il pas des indiens qui exercent l'hofpitalité envers tous les hommes , & qui...
Page 31 - D'ailleurs l'instruction théâtrale exige un appareil qui n'est ni de tous les lieux ni de tous les temps : c'est un miroir public qu'on n'élève qu'à grands frais et à force de machines. Il en est à peu près de même de l'épopée On a donc voulu nous donner des glaces portatives, aussi fidèles et plus commodes, où chaque vérité isolée eût son image distincte, et de là l'invention des petits poèmes allégoriques.
Page 174 - CELTIQUES. * /""^Onfidérez bien toutes les entrées avant que ^~* de vous engager quelque part, car on ne peut jamais favoir trop bien où font les ennemis qui vous dreflent des embuches.
Page 180 - ... gouvernail. * * * Il n'ya point de maladie plus cruelle que de n'être pas content de fon fort. * * Le cœur feul connoit ce qui fe pafle dans le cœur , & celui qui trahit l'efprit , c'eft l'efr prit même.
Page 175 - Dans un lieu inconnu la prudence vaut mieux que les tréfors; c'eft elle qui nourrit le pauvre. * * II n'ya rien de plus inutile aux fils du...

Bibliographic information