Conférences de Notre-Dame et retraite de la Semaine Sainte: carême de 1891-1896

Front Cover
Poussielgue, 1892
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 391 - L'instituteur n'est pas chargé de faire un cours ex professa sur la nature et les attributs de Dieu ; l'enseignement qu'il doit donner à tous indistinctement se borne à deux points : D'abord il leur apprend à ne pas prononcer légèrement...
Page 391 - Ensuite, et sans s'occuper des prescriptions spéciales aux diverses communions, l'instituteur s'attache à faire comprendre et sentir à l'enfant que le premier hommage qu'il doit à la Divinité c'est l'obéissance aux lois de Dieu telles que les lui révèlent sa conscience et sa raison.
Page 452 - C'est ainsi que la bonté paternelle de la Providence veille sur les orphelins du généreux martyr. Le mépris que les chrétiens ont montré pour la mort, et leur calme au milieu des tortures, ont singulièrement étonné le roi, les bourreaux et tous les païens. Ils ont dit que nous jetions un sort sur ceux qui venaient se faire instruire, sort dont ils ne pouvaient plus se débarrasser, et qui leur faisait mépriser tous les agréments de la vie et trouver douces les horreurs de la mort. Pour...
Page 481 - Dieu, vous donner l'exemple jus» qu'au dernier soupir de notre vie» A Dieu ne plaise qu'il ne soit jamais parlé »de nous, si ce n'est pour se souvenir qu'un »pasteur a cru devoir être plus docile que .la » dernière brebis de son troupeau , et qu'il n'a »mis aucune borne à son...
Page 496 - MANUEL DES ŒUVRES INSTITUTIONS RELIGIEUSES ET CHARITABLES DE PARIS ET PRINCIPAUX ÉTABLISSEMENTS DES DÉPARTEMENTS POUVANT RECEVOIR DES ORPHELINS, DES INDIGENTS ET DES MALADES DE PARIS Nouvelle édition.
Page 444 - Il le brûla donc lentement, en commençant par les pieds. En attisant le feu, il lui disait : " — Allons ! que Dieu vienne et te retire du brasier ! " Le martyr (quand nous nous servons de ce mot ou de mots analogues, nous les entendons dans leur sens le plus large, ne voulant nullement prévenir le jugement du Saint-Siège), le martyr lui répondit avec calme : " — Pauvre insensé ! Tu ne sais pas ce que tu dis.
Page 391 - Dieu, alors même qu'elle se - présenterait à lui sous des formes différentes de celle de sa propre religion. Ensuite, et sans s'occuper des prescriptions spéciales aux diverses communions, l'instituteur s'attache à faire comprendre et sentir à l'enfant que le premier hommage qu'il doit à la divinité, c'est l'obéissance aux lois de Dieu, telles que les lui révèlent...
Page 446 - Se croyant mis au rebut, celui-ci s'écria : « Où est donc mon fagot à moi ? Tous en ont un ; moi aussi je veux le mien. » On fit semblant de se rendre à ses réclamations et on le lia comme les autres ; mais on le mit à part, ainsi que Denis et Ouélaba.
Page 450 - Mkadjonga, aidé de ses hommes, coupa avec sa hache les pieds et les mains de Mathias, qu'il fit griller à ses yeux. L'ayant ensuite couché la face contre terre, ils lui enlevèrent des lambeaux de chair qu'ils grillèrent de même. Ces horribles tourments n'arrachèrent aucune plainte à l'héroïque chrétien. Les bourreaux usèrent de tout leur art pour empêcher l'écoulement du sang et ménager ainsi au martyr une longue et cruelle agonie. Ils n'y réussirent que trop ; car on nous a raconté...
Page 496 - Doute et ses victimes dans le siècle présent. 8° édition. In-18 Jésus. ... 3 fr. 75 La Foi et ses victoires. Conférences sur les plus illustres convertis de ce siècle. Tome I. In-8°. 4° édition 6 fr.

Bibliographic information