Souvenirs de Félicie

Front Cover
Firmin-Didot, 1857 - 448 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 165 - Par d'illustres avis je n'éblouis personne ; Je satisfais ensemble et peuple et courtisans , Et mes vers en tous lieux sont mes seuls partisans : Par leur seule beauté ma plume est estimée : Je ne dois qu'à moi seul toute ma renommée; Et pense toutefois n'avoir point de rival A qui je fasse tort en le traitant d'égal.
Page 200 - Les soudans qu'à genoux cet univers contemple, Leurs usages, leurs droits, ne sont point mon exemple; Je sais que notre loi, favorable aux plaisirs, Ouvre un champ sans limite à nos vastes désirs...
Page 127 - Qui n'est que juste est dur; qui n'est que sage est triste Dans d'autres sentiments l'héroïsme consiste. Le conquérant est craint, le sage est estimé : Mais le bienfaisant charme, et lui seul est aimé; Lui seul est vraiment roi; sa gloire est toujours pure; Son nom parvient sans tache à la race future.
Page 29 - Naples. (Note de l'auteur.) répondit M. de Clermont, je vais te chanter un air, et , si tu peux en battre juste la mesure, je disputerai ensuite avec toi tant que tu voudras sur Gluck et sur Piccini. » Le chevalier eut la prudence de se défier assez de son oreille pour ne pas accepter cette embarrassante proposition! Et c'est cette oreille si délicate qui ne peut supporter la musique baroque d'/phigénie!
Page 58 - Lauzun ne sache pas apprécier la femme angélique et charmante que le ciel lui a donnée!... Il a d'ailleurs tant d'excellentes qualités et tant d'esprit!... Quelqu'un se moquant de son goût pour mademoiselle Laurent, il convint qu'elle n'est point jolie, et qu'elle joue fort mal la comédie. Mais, ajouta-t-il, si vous saviez comme elle est bête et comme cela est commode ! on peut parler devant elle des choses les plus importantes avec une sûreté!.. Madame de ***, coquette encore à cinquante...
Page 120 - On devrait faire répéter ce vers aux jeunes gens qui ont quelques défauts de prononciation ; il leur délierait parfaitement la langue ; car il est plus difficile de le prononcer vite et nettement que de parler avec des cailloux dans la bouche. M. de**" est d'une avarice extrême. N'ayant point tenu de maison dans le cours de l'été, et sa glacière...
Page 291 - ... sans fiel, sans malignité, parlant avec impartialité de ses innombrables ennemis. Sa figure était agréable , sa taille bien prise ; sa politesse était noble et aisée ; il n'avait ni hauteur ni importance , et c'est le seul homme de robe que j'aie vu sans cette espèce de gravité empesée qui ne choque point dans les magistrats en fonctions , mais qui déplaît dans la société , dont le naturel fait tout le charme. Il avait de l'élégance dans les manières, de la galanterie, et personne...
Page 29 - De tout temps les personnes qui ont eu assez de force dans le caractère pour renoncer au faste et à la grandeur ont excité l'admiration et la curiosité de tous les hommes. Il ya dans les abdications une sorte de magnanimité qui frappe et qui console le vulgaire ; on aime à voir mépriser le rang où l'on ne peut atteindre. Il n'a fallu souvent que de l'audace et du bonheur...
Page 70 - La langue française a des noms pour tous les vices et pour tout ce qui en dérive ; elle est complète et riche à cet égard ; mais elle est pauvre dans le genre contraire. Par exemple, nous avons le mot remords, et nous ne pouvons pas exprimer par un seul mot la satisfaction intérieure que fait éprouver le souvenir d'une action magnanime.
Page 30 - Et quelle abdication que t. celle de la fille d'un souverain , d'un roi de France , quittant sans retour le palais de Versailles pour habiter jusqu'au tombeau une cellule!... Mon imagination me présentait tous les détails de ce sacrifice , et je ne pouvais concevoir qu'une personne de trente-cinq ans , élevée dans la pompe et dans la mollesse, pût supporter le genre de vie de ces austères recluses. Ces pensées m'occupaient sur la route de Saint-Denis , et je suis entrée avec émotion dans...

Bibliographic information