Oeuvres complètes, Volume 12

Front Cover
Méquignon-Havard, 1825
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 505 - Je vous donnerai les clefs du royaume des cieux; et tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.
Page 355 - Et, s'en allant un peu plus loin, il se prosterna le visage contre terre, priant et disant : Mon Père, s'il est possible, faites que ce calice s'éloigne de moi ; néanmoins, qu'il en soit, non comme je le veux, mais comme vous le voulez.
Page 335 - Enfin , je dis , des prêtres tout mondains. Mondains dans les affaires où ils s'emploient, vivant dans une agitation perpétuelle de procédures , de poursuites, de soins temporels, dont quelquefois ils s'accablent , soit que ce soit pour eux ou pour leurs proches ; mondains dans leurs habitudes et leurs sociétés ; voulant être de toutes les assemblées, de tous les jeux, de tous les plaisirs, de tous les spectacles; mondains dans leurs manières et leurs discours , affectant de se distinguer...
Page 508 - Judas, l'un des douze apôtres , arrive, et avec lui une troupe d'hommes armés ,- qui étaient envoyés parles princes des prêtres. Or le disciple qui le trahissait leur avait donné ce signal , et leur avait dit : Celui que je baiserai est celui que vous cherchez ; saisissez-le. Ces seules paroles expriment assez toute l'iiorreur delà trahison de Judas. P. 392 , 3g3. DIVISION. Le principe du crime de Judas, ce fut une passion mal réglée , i" partie ; et le comble de son crime , ce fut un aveugle...
Page 140 - Cor., 8) : que travaillant à vous communiquer les biens spirituels, il est raisonnable qu'ils recueillent quelque chose de vos biens temporels : Si nos vobis spiritualia seminavimus, magnum est si nos carnalia vestra metamus?
Page 489 - Dieu et édifier le prochain. Or, est-ce glorifier Dieu que d'abandonner ces pauvres enfants ? n'est-ce pas renverser l'ordre de sa providence? Et de quelle édification peuvent être pour le prochain toutes les œuvres de piété que nous pratiquons d'ailleurs, si nous manquons à ce devoir important ? P. 92 — g4. III. La religion pure et sans tache aux yeux de Dieu notre père. Dieu est le père des pauvres , et spécialement des orphelins : donc la vraie religion doit engager toute âme chrétienne...

Bibliographic information