Mémoires lus à la Sorbonne dans les séances extraordinaires du Comité impérial des travaux historiques et des sociétés savantes tenues les 21, 22 et 23 novembre 1861- [tenues les 14, 15, 16 et 17 avril 1868]. Archéologie

Front Cover
Imprimerie impériale, 1863
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 4 - C'étoit un bon gouvernement , qui avoit en soi la capacité de devenir meilleur. La coutume vint d'accorder des lettres d'affranchissement ; et bientôt la liberté civile du peuple , les prérogatives de la noblesse et du clergé, la puissance des rois, se trouvèrent dans un tel concert que je ne crois pas qu'il y ait eu sur la terre de gouvernement si bien tempéré que le fut celui de chaque partie de l'Europe dans le temps qu'il y subsista...
Page 54 - ... par son moral. Dumouriez avait trouvé à Cherbourg un établissement académique bien patenté, mais qui ne s'assemblait jamais, n'étaut composé que de cinq à six membres fort peu instruits. On lui offrit la présidence honoraire de cette académie ; il l'accepta pour la faire servir à ses vues. Une société de gens de lettres, marins et bas Normands , ne pouvait enrichir ni la littérature ni la langue française. C'étaient des juges d'amirauté , des marchands , des curés de campagne,...
Page 326 - La philosophie recevant l'âme liée véritablement et pour ainsi dire collée au corps , et forcée de considérer les choses non par elle-même, mais par l'intermédiaire des organes comme à travers les murs d'un cachot et dans une obscurité absolue , reconnaissant que toute la force du cachot vient des passions qui font que le prisonnier aide lui-même à serrer sa chaîne ; la philosophie , dis-je , recevant...
Page 54 - Pour le bonheur des Français, Notre bon Louis SEIZE S'est allié pour jamais Au sang de THÉRÈSE. De cette heureuse union II sort un beau rejeton! Pour répandre en notre cœur Une joie parfaite, Conserve, ô ciel protecteur, Les jours d'Antoinette!
Page 46 - ... province. Les lettres des ministres de la guerre et de la marine, Machault, d'Argenson, de Belle-Isle, de Choiseul, de Monteynard, de Muy, du prince de Montbarey, de Castries et de Ségur, abondent en faits curieux. De plus, et c'est une considération qui mérite de trouver ici sa place, elles attestent chez...
Page 147 - Dieu et sur son amour, par sa volonté dépravée il est tombé en ruine; le comble s'est abattu sur les murailles, et les murailles sur le fondement. Mais qu'on remue ces ruines, on trouvera dans les restes de ce bâtiment renversé , et les traces des fondations, et l'idée du premier dessein, et la marque de l'architecte.
Page 52 - ... et dont il porta la peine imméritée. On ne peut s'empêcher de reconnaître que l'opposition continuelle faite au gouvernement par l'ancienne magistrature n'ait contribué à discréditer ce pouvoir monarchique pour lequel elle sut plus tard mourir avec un dévouement héroïque. Les rapports des intendants et ceux des autres autorités locales nous montrent la noblesse française, toujours brillante d'esprit et de grâce , sensible au point d'honneur et pleine d'une valeur à toute épreuve...
Page 358 - Et il convertira plusieurs des enfants d'Israël au Seigneur, leur Dieu. Et il marchera devant lui, dans l'esprit et la vertu d'Elie, afin de convertir les cœurs des pères aux enfants, et les incrédules à la prudence des justes , pour préparer au Seigneur un peuple parfait.
Page 391 - Concile ajoute que cette âme immortelle et individuelle est essentiellement et par elle-même la forme du corps humain. Voici le texte : « Avec l'approbation de ce saint Concile, nous condamnons et réprouvons tous ceux qui affirment que l'âme intelligente est mortelle ou qu'il n'y en a qu'une dans tous les hommes, ainsi que ceux qui le mettraient seulement en doute ; non-seulement l'âme intelligente est vraiment par elle-même et essentiellement la forme du corps humain, comme il est dit dans...
Page 53 - Un des chapitres les plus intéressants de l'histoire de l'administration de la Normandie, au xvm" siècle, sera certainement celui qui rendra compte des efforts du gouvernement pour affranchir le commerce et le travail industriel des entraves qui , pendant si longtemps , ont comprimé leur essor. Quelques lettres de Turgot, écrites à l'occasion des troubles causés par la cherté des grains, sont d'admirables résumés des vrais principes de la science économique en matière de subsistances....

Bibliographic information