Les contemporains, Volumes 53-59

Front Cover
G. Havard, 1858
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 31 - ... considéré comme le régulateur suprême de la production , et investi , pour accomplir sa tâche, d'une grande force. Cette tâche consisterait à se servir de l'arme même de la concurrence pour faire disparaître la concurrence. Le gouvernement lèverait un emprunt , dont le produit serait affecté à la création d'ateliers sociaux, dans les branches les plus importantes de l'industrie nationale.
Page 70 - Et ma vertu doit être au niveau de mon rang. La vertu que choisit la mère de famille , C'est d'être la première à manier l'aiguille , La plus industrieuse à filer la toison , A préparer l'habit propre à chaque saison , Afin qu'en revenant au foyer domestique , Le guerrier puisse mettre une blanche tunique , Et rende grâce aux dieux de trouver sur le seuil Une femme soigneuse et qui lui fasse accueil.
Page 55 - Si tu viens trop tard , ô mon idéal ! je n'aurai plus la force de t'aimer : — mon âme est comme un colombier tout plein de colombes. A toute heure du jour , il s'en envole quelque désir. Les colombes reviennent au colombier; mais les désirs ne reviennent point au cœur. — L'azur du ciel blanchit sous leurs innombrables essaims ; ils s'en vont , à travers l'espace , de monde en monde , de ciel en ciel , chercher quelque amour pour s'y poser et y passer la nuit: presse le pas, ô mon rêve,...
Page 27 - La tolérance, dit-il encore dans ce livre curieux, n'était pas connue des siècles de foi, et le sentiment que ce mot nouveau représente ne peut être rangé parmi les vertus que dans un siècle de doute.
Page 40 - Reynaud prit dans ses bras la naissante Lucrèce, Et l'emportant, ainsi qu'un amant sa maîtresse, II la promena dans Paris. Quand il eut entassé miracles sur miracles. Epuisé les dégoûts, renversé les obstacles.
Page 48 - Avant de vous réduire au triste rôle de garder les manteaux et de noter les coups comme un garçon de billard ou un valet de jeu de paume, vous avez longtemps courtisé la Muse, vous avez essayé de la dévirginer ; mais vous n'avez pas assez de vigueur pour cela ; l'haleine vous a manqué, et vous êtes retombé pâle et efflanqué au pied de la sainte montagne '. Je conçois cette haine.
Page 66 - Tythyllis apprêtait l'ail, en gardant ses chèvres, » Et le poète, en cour, exhalait de ses lèvres Le vrai parfum du vers latin. » Tout ce qui porte un nom dans les livres antiques, » Depuis David, ce roi qui faisait des cantiques,
Page 21 - ... part. Il renouvelait, de nos jours, l'histoire de Protée ; jamais homme ne se montra plus insaisissable. A cette époque, le National avait ses bureaux dans l'ancien hôtel Colbert , rue du Croissant. Un jour , après une dixième tentative , aussi infructueuse que les précédentes, Jean-Joseph-Louis lève les yeux au ciel, comme pour le prendre à témoin de l'inutilité de ses efforts, et voit, au-dessus d'une porte , cette inscription en grosses lettres : LE BON SENS. C'était encore une...
Page 74 - ... crispé par la fièvre, Le sarcasme fixé dans un coin de la lèvre, Des yeux clairs et perçants, mais blessés par le jour, Un cercle maladif qui creuse leur contour, Un regard effronté qui provoque et défie L'horreur des gens de bien, dont il se glorifie, Le pas brusque et coupé du p31e scélérat, Tel on se peint le meurtre, — et tel on voit Marat.
Page 40 - La limace baveuse argente la muraille Dont la pierre se gerce et dont l'enduit s'éraille , Les lézards verts et gris se logent dans les trous, Et l'on entend le soir sur une note haute Coasser tout auprès la grenouille qui saute, Et râler aigrement les crapauds à l'œil roux.

Bibliographic information